• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • RDC : Des rescapés racontent l’horreur des massacres dans la région de Beni

RDC : Des rescapés racontent l’horreur des massacres dans la région de Beni

« Ils m’ont demandé de m’asseoir pour qu’ils me découpent à la machette », raconte Kavuho Ndovya, après avoir échappé à un massacre perpétré par le groupe armé des Forces démocratiques alliés (AFD), qui depuis plusieurs semaines, sème la terreur dans la région de Beni. Ces forces armées sont à l’origine des rebelles ougandais musulmans qui se sont repliés en 1995 dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Dans cette zone depuis environ vingt-cinq ans, ils s’attaquent aux civils vivant dans les endroits reculés, souvent inaccessibles aux forces de sécurité congolaises. Depuis plus de deux mois, ce sont en moyenne cent-dix personnes qui ont trouvé la mort dans cette zone frontalière de l’Ouganda. Des rescapés, blessés et traumatisés, sont pris en charge au sein de l’hôpital général de Beni. En tentant de fuir, certains ont reçu des balles dans leurs jambes.

« Ceux qui n’avaient pas tenté de s’enfuir, comme moi, ont été taillés en morceaux, comme mes parents », explique la petite Edwige Kalivanda, une orpheline âgée de neuf ans. Selon le Dr Godefroid Kombi, chirurgien en chef de l’hôpital, Kavuho Ndovya porte les cicatrices de blessures profondes. « Les ADF m’ont demandé de m’asseoir pour qu’ils me découpent à la machette. J’ai tenté de fuir, mais ils m’ont pourchassé en me découpant », explique-t-elle la façon dont elle s’est enfuie. Cela a eu lieu lors de l’attaque du 19 novembre à Mbau, à 26 km au Nord de Beni.

« Je suis tombé une première fois, ils m’ont taillée avec leurs machettes. Je me suis enfuie une deuxième fois, ils ont tiré et j’ai fait la morte », raconte-t-elle. Et d’ajouter : « Si je n’avais pas tenté de fuir ou fais la morte, je suis certaine que je ne serais plus en vie. Ils n’ont pas touché à mes enfants qui étaient témoins de cette scène insupportable ». Ces massacres seraient en fait des « représailles » aux attaques des bases militaires des AFD qui auraient eu lieu le 30 octobre.

Harris DJIRO

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video