RDC: PYGMÉES ET BANTOU SE FONT LA GUERRE ‎

‎Ce samedi, dans le groupement de Lambo Kilela, dans la province du Tanganyika, située dans le sud-est de la République démocratique du Congo (RDC), une situation de tension opposant les Pygmées Twa et Bantous Lubas a conduit à la mort de 55 personnes et fait environ une trentaine de blessés. Un bilan non confirmé par les autorités. ‎

Modeste Kabazi,représentant de la société civile de la province, expliquait au micro de RFI que, « Les Pygmées ont quitté le village Kabulo qui est à 40 kilomètres de Kalemie et se sont dirigés vers Lambo Kilela. Et tout le long de leur passage dans certains villages, ils ont pris les leurs, donc des groupes de pygmées qui étaient dans plusieurs villages tout au long de la route et ils se sont rendus à la Lambo Kilela. Là ils ont attaqué le village. Et même le chef a été attaqué parce que c’était une attaque-surprise. Le chef a été atteint par deux flèches. Et ensuite, c’était le carnage », explique au micro de RFI Modeste Kabazi, porte-parole de la société civile du Tanganyika.

Il faut dire que bien qu’elle soit une attaque surprise et quelque peu incomprise, le fait est que depuis fin 2013, il existait déjà quelques accrochages nés de problèmes fonciers ‎entre Bantous sédentaires et Pygmées nomades‎. Toutefois, en 2016, le phénomène semblait s’accentuer, mais, et c’est là que l’attaque est incomprise, le groupement Lambo Kilela avait toujours été épargné.

Le gouverneur de la province, Ngoy Kitanga, a condamné ces actes, les qualifiant d’une « attaque meurtrière de Pygmées contre les Bantous ».

NegroNews‎

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook