RDC: L’ONU CRAINT UNE ÉPURATION ETHNIQUE ‎

Ces derniers trois mois, en RDC, 250 personnes ont perdu la vie, parmi lesquelles on comptait 62 enfants. C’est un énième rapport délivré par les instances onusiennes qui l’a révélé. L’ONU a d’ailleurs, par le biais de ce rapport, mise en garde contre un éventuel «nettoyage ethnique de plus grande ampleur». ‎

Le rapport dénonce entre autre l’activité meurtrière d’une milice supplémentaire dénommée Bana Mura. Le rapport d’enquête révèle que les enquêteurs ont, en juin dernier fait face à des populations quittant les provinces du Kasaï pour l’Angola du fait des meurtres perpétrés par la milice. Le rapport va même plus loin, les forces de sécurité congolaises d’être de connivence avec la milice.

Le bureau des droits de la personne de l’ONU a publié des photos insoutenables de survivants aux attaques. Ceux ci sont soit amputés, soit porteurs de longues cicatrices laissant imaginer les atrocités subit. Zeid Ra’ad al-Hussein, chef du bureau à fait ordre au gouvernement congolais «d’agir maintenant pour empêcher une telle violence de se transformer en nettoyage ethnique de plus grande ampleur».

Il faut dire que la province du Kassaï, déjà instable, a sombré dans l’extrême violence après qu’un chef tribal traditionnel qui défiait ouvertement le président Joseph Kabila, ait été tué en août dernier. Depuis, la milice Bana Mura aurait tué pas moins de 150 personnes, de son côté, Kamwina Nsapu, une autre milice a elle supprimé 79 personnes, quand aux forces gouvernementales, elles auraient tué 22 personnes. Mais pour l’Église catholique, l’ampleur des dégâts est plus importante. Selon elle 3300 personnes auraient perdu la vie depuis la mort du chef traditionnel.

Le plus dramatique dans cette série de meurtres tient clairement au ciblage ethnique qui semble être fait. Le rapport de l’ONU se base sur des témoignages de populations déplacées qui affirment que de nombreuses opérations de massacres étaient faites avec pour seul critère l’ethnie.

NegroNews ‎‎

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook