• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • RDC : LES ÉTATS-UNIS SANCTIONNENT TROIS RESPONSABLES DE LA CENI

RDC : LES ÉTATS-UNIS SANCTIONNENT TROIS RESPONSABLES DE LA CENI

Le département américain du Trésor a publié de nouvelles sanctions à l’encontre de trois responsables de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) de la République démocratique du Congo. Ces sanctions concernent le retard de deux ans dans la tenue des élections générales initialement prévues en 2016.

Ces sanctions « font suite à la corruption persistante de hauts responsables au sein de la Céni et de l’ancien gouvernement (de l’ex-président Joseph Kabila) pour faire obstacle et retarder les préparatifs d’élections crédibles et inclusives », a affirmé le sous-secrétaire au Trésor pour la lutte contre le terrorisme et le renseignement financier, Sigal Maldelker, dans un communiqué publié à Washington et reçu à Bruxelles.

Cela intervient un mois après l’annonce d’une interdiction de visa à l’encontre des mêmes responsables et d’autres membres éminents du gouvernement de l’ex-président Joseph Kabila.

Les États-Unis affirment que, sous la direction de Corneille Nangaa, les responsables de Ceni ont gonflé le coût du contrat de la machine à voter électronique jusqu’à 100 millions de dollars pour leur propre enrichissement personnel et pour financer la campagne d’Emmanuel Ramazani Shadary, candidat choisi par M. Kabila, avant les élections de l’an dernier.

Le chef adjoint de Ceni, Norbert Basengezi Katintima, est accusé d’avoir retiré 80 000 dollars des fonds opérationnels de son hôpital, lui-même sous contrat de soins médicaux, pour tous les employés de la commission.

Il est également accusé d’avoir corrompu des enquêteurs pour qu’ils effectuent un audit inexact de leurs activités financières. Son fils Macellin Basengezi est quant à lui accusé d’avoir vendu de l’essence aux équipes d’enregistrement des électeurs, ce qui a retardé le processus au Kasaï, un bastion de l’opposition. Cela signifie que de nombreux électeurs n’ont pas pu participer aux élections.

Felix Tshisekedi a été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle du 30 décembre, entachée d’allégations de fraude électorale.

NN

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook