RCA : UNE COUR SPÉCIALE SOUHAITÉE PAR L’ONU

Les crimes en Centrafrique sont de plus en plus choquants. Les civils sont désormais la cible des groupes armés. C’est pour cette raison que le Conseil de sécurité de l’ONU appelle à l’accélération du processus de mise en place de la Cour pénale spéciale sur la Centrafrique.

Il demande aussi que les auteurs de crimes et de violations graves soient traduits en justice.

Cette position du Conseil de sécurité est motivée par la recrudescence des hostilités entre groupes rebelles.

Alors que les parties au conflit en Centrafrique ont convenu de mettre un terme immédiat aux hostilités, les membres du conseil notent une poursuite de la violence qui continue de déstabiliser le pays.

Le jeudi 13 juillet 2017, l’ONG Médecins sans Frontières à lancé un cri d’alerte après que des hommes armés aient tiré sur une mère qui portait son bébé, les deux sont morts après avoir reçu des balles.

« Il y a deux hommes armés qui sont entrés dans l’hôpital et ont ciblé cette famille qui était déplacée à l’hôpital depuis deux semaines, quand les combats ont commencé. Ils les ont chassés et pour des raisons inconnues, les deux hommes ont tiré sur une maman qui portait son enfant. Malheureusement, l’enfant a reçu une balle », a raconté Mia Hejdenberg, la représentante de Médecins sans Frontières en Centrafrique.

Des affrontements sporadiques depuis deux semaines entre groupes armés à Zémio, dans le sud-est de la Centrafrique, ont fait au moins 6 morts et des milliers de déplacés, selon un dernier rapport de l’ONU.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook