LE RAPPEUR NICK CONRAD CONVOQUÉ AU TRIBUNAL

Le rappeur noir Nick Conrad auteur du morceau intitulé « PLB », ou « Pendez les blancs » est accusé de provocation directe à commettre des atteintes à la vie. Il est sensé être ce mercredi 9 janvier au tribunal de Paris pour son jugement.

La diffusion de « PLB», ou « Pendez les blancs » sur internet en septembre 2018 est aujourd’hui la chanson qui suscite de vives réactions parmi la population ainsi que dans les milieux politiques. Selon les plaignants, le clip met en scène des violences envers les personnes blanches, appelant explicitement à les tuer en masse.

Benjamin-Blaise Griveaux, homme politique français, a condamné avec la plus extrême fermeté les paroles de la chanson qu’il qualifie de haineuses et écœurantes.

Gérard Collomb, homme politique français, longtemps membre du Parti socialiste parle de « propos abjects », d’« attaques ignominieuses » et d’« odieux appels à la haine ».

Pour Marine Le Pen, femme politique Française engagée au sein du Front national, connue pour ses réactions vives dans le milieu politique français surtout envers les migrants, cette provocation ne doit pas rester impunie : «Alors que de nombreux compatriotes subissent un racisme anti-Blanc dont aucun expert autoproclamé ni média ne parle, cette provocation ne doit pas rester impunie. Il n’y a rien d’artistique dans ce qui est purement et simplement un appel à la haine et au meurtre !», déclare-t-elle.

Sur les réseaux sociaux, les réactions ne se sont pas fait attendre également . Certains ont vivement condamnés les paroles de la chanson :’’ Je condamne fermement le clip raciste de Nick Conrad ’’, ‘’ Le texte et la vidéo de Nick Conrad est clairement pour la supériorité noire et appelle au génocide blanc.’’

D’autres par contre, trouvent que le passé conditionne le présent : ‘’ Ça ne fait pas 200 ans que l’esclavage est aboli en France par exemple, sans votre ingérence dans le destin des peuples noirs, le monde serait bien meilleur !’’ , ‘’ Nick Conrad est noir et il subit le RACISME tous les jours comme les autres noirs. Les blancs, doivent arrêter de chialer. Punissez les employeurs qui discriminent à l’embauche, punissez la police qui assassine… Intéressez-vous à autre chose qu’à la « défense » de votre couleur de peau soit disant en danger ’’.

Pour le rappeur, auteur du clip qui montre plusieurs scènes de violence envers les personnes blanches de peau et appelle explicitement à les tuer en masse ce morceau est un miroir, une réponse aux injustices vécues par la communauté noire depuis l’esclavage, il voulait pour une fois a-t-il expliqué « inverser les rôles de l’homme blanc et de l’homme noir » et « proposer une perception différente de l’esclavage ».

Largement partagée sur le Web, la vidéo visionnée plus de 4.000 fois n’a été supprimée de YouTube que le mercredi 26 septembre dernier.

 

KHOUDIA GAYE

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook