• Accueil
  • >
  • MUSIQUE
  • >
  • R.KELLY ROMPT LE SILENCE FACE AUX ACCUSATIONS D’ABUS SEXUELS

R.KELLY ROMPT LE SILENCE FACE AUX ACCUSATIONS D’ABUS SEXUELS

R. Kelly est sorti du silence lors d’une interview accordée à la matinale de la chaîne américaine CBS et diffusée le 06 mars dernier.

« Ce n’est pas moi »

Lors de la première interview depuis son arrestation, le mois dernier, la star a nié les allégations d’abus sexuel et s’est irritée. « Je n’ai pas fait ce genre de choses. Ce n’est pas moi », a-t-il déclaré en face d’une journaliste de CBS, ajoutant : « Je me bats pour ma vie ».

Poursuivi par la justice de Chicago pour agressions sexuelles graves, impliquant quatre victimes présumées, R. Kelly a plaidé non-coupable de toutes les accusations et est actuellement en liberté sous caution. S’il est reconnu coupable, il encourt trois à sept ans de prison pour chaque crime.

S’adressant à la journaliste de CBS Gayle King, R. Kelly a soutenu que le procès précédent était utilisé pour donner du crédit à des récentes allégations qu’il juge fallacieuses. « Ils remontent dans le passé et essaient d’ajouter tout cela à cela maintenant, pour que tout ce qui se passe soit vraiment réel pour les gens », a-t-il déclaré.

« Utilisez votre bon sens »

La star a également démenti les accusations, mentionnées dans le documentaire récent Surviving R. Kelly, selon lesquelles il tenait les femmes contre leur volonté, confisquant leur téléphone, limitant leur nourriture et leur interdisant l’accès à leur famille.

Devenant émotif, il a demandé à la journaliste : « Comment serait-ce stupide pour R Kelly, avec tout ce que j’ai traversé pour tenir quelqu’un contre sa volonté ? Comment serais-je stupide de faire cela ? »

« Utilisez votre bon sens », continua-t-il, élevant la voix et se tournant vers la caméra. « Oubliez les blogs, oubliez ce que vous ressentez pour moi. Détestez-moi si vous voulez ; aimez-moi si vous voulez. Mais utilisez simplement votre bon sens ».

R. Kelly en larmes

« Comme ce serait stupide pour moi avec mon passé fou et ce que j’ai vécu [pour dire], ‘Oh maintenant, je pense juste que je dois être un monstre et tenir les filles contre leur volonté et les enchaîner dans ma sous-sol ? ». « Arrêtez de jouer, arrêtez de jouer », dit-il, pleurant. « Ce n’est pas moi »

R. Kelly admet qu’il a fait « beaucoup de choses mauvaises s’agissant des femmes » mais « je me suis excusé dans ces relations à l’époque ». Selon lui, il est devenu trop facile d’accuser des célébrités de mauvaise conduite. « Tout ce que vous avez à faire est d’appuyer sur un bouton de votre téléphone ».

S’exprimant en studio, la journaliste a confié à ses co-présentateurs : « Je pense qu’il a besoin d’aide. Il est devenu très émotif à maintes reprises. Je pensais, d’une certaine manière, que nous assistions à une panne juste devant nos yeux ». « Il pense que le monde s’acharne sur lui et que tout le monde ment », a-t-elle ajouté.

Le témoignage de Azriel Clary

Gayle King a également interviewé deux femmes actuellement en relation avec le chanteur, Joycelyn Savage et Azriel Clary. Cette dernière, âgée de 21 ans, a fondu en larmes alors qu’elle défendait la star.

« Je pleure parce que vous ne savez pas la vérité » a-t-elle dit. « Tout cela est pour de l’argent. Si vous ne le voyez pas, vous êtes ignorant et vous êtes stupide ».

Avant la diffusion, les parents de Clary, qui ont déclaré que Kelly tenait leur fille contre son gré, ont publié une déclaration condamnant la star.

« Nous aimons beaucoup notre fille Azriel et elle nous manque », ont déclaré Alice et Angelo Clary. « Azriel a été victime de violences psychologiques graves pendant des années. Elle souffre également de symptômes similaires à ceux du syndrome de Stockholm ».

Les parents de la jeune-fille ont ajouté : « R. Kelly est un menteur, un manipulateur et un sociopathe qui doit être traduit en justice pour ses décennies d’agressions sexuelles sur des mineures. Toutes ces victimes et leurs parents ne peuvent pas mentir ».

Réagissant à ces accusations, le chanteur s’est levé, puis, se frappant la poitrine avec son poing, il s’est insurgé : « Essayez-vous tous de me tuer ? »

Stéphane Baï

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook