QUARANTE HOMMES ARRÊTÉS AU NIGÉRIA POUR HOMOSEXUALITÉ

Une quarantaine d’hommes ont été appréhendés le week-end dernier dans un hôtel de la région d’Owode Onirinn au Nigéria, accusés de s’être servi de l’hôtel comme lieu de rencontres pour homosexuels, des poursuites seront lancées contre eux.

Dans ce pays foncièrement religieux, l’homosexualité est considérée comme un crime. L’homophobie y est courante et admise par l’opinion publique. Et depuis l’adoption de la loi interdisant l’union homosexuelle au Nigeria, la police nigériane multiplie ce type d’arrestation. Le samedi dernier au soir, la police a fait une décente musclée dans un hôtel d’Owede Onirin où elle a pris plusieurs hommes en flagrant délit de pratiques homosexuelles. Un témoin rapporte que la police serait arrivée sur les lieux aux environs de 15h30, alertée par des rumeurs selon lesquelles cet établissement accueillerait des homosexuels.

D’après le responsable des relations publiques de la police de l’État de Lagos, Olarinde Famous-Cole, ces hommes seraient entre les mains des forces opérationnelles de l’État « C’est vrai. Environ 42 hommes homosexuels soupçonnés ont été arrêtés et l’hôtel a été fermé pendant que l’enquête se poursuit. Ils sont en détention provisoire du groupe de travail de l’État de Lagos et seront bientôt inculpés devant les tribunaux ». Malgré ces menaces qui pèsent sur eux, aucun homosexuel n’a déjà été emprisonné.

Les débats sur la question de l’homosexualité en Afrique ne sont plus hélas, tabous. Les africains, du moins certains, ne partageraient pas l’idée selon laquelle deux êtres de même sexe devraient, au nom de l’égalité des droits et des hommes, entretenir une relation amoureuse ou sexuelle. Le taux d’intolérance à cet acte sexuel demeure important, quand pour pas plus de 5 Etats sur 54 en Afrique, la tolérance est de rigueur, comme c’est le cas en Namibie par exemple qui affiche un taux de tolérance de plus de 55% en dépit du fait que dans ce pays, la loi interdise « aussi » l’union homosexuelle.

Quoi qu’il en soit, le Nigeria n’est pas prêt d’accepter l’homosexualité. Lorsque la loi contre le mariage homosexuel a été votée, c’est l’ex-président nigérian Goodluck Jonathan qui l’a promulguée. Tous ceux qui l’enfreindraient encourent une peine pouvant aller jusqu’à 14 ans d’emprisonnement.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Etudiant Journaliste, Blogueur, 25ans. Passionné de lecture et de sport (Football, Judo, Boxe). Gabonais, j'ai une Licence en Lettres Modernes Option Littérature, civilisation et culture française et francophone.

  • facebook
  • twitter
  • youtube
  • instagram

Suivez-nous sur Facebook