• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • QUAND SCIENCES-PO COMPARE NOS CHEVEUX AFRO À DES MOUTONS…

QUAND SCIENCES-PO COMPARE NOS CHEVEUX AFRO À DES MOUTONS…

Il y a quelques semaines, nous vous parlions de l’association « Science Curls » à Sciences-Po, une association qui a pour but de parler des cheveux crépus, frisés et bouclés.

Ce vendredi, l’école de Sciences po a été accusée de racisme ordinaire après avoir associé dans un tweet, l’association SciencesCurls à un émoticône représentant… un mouton….Oui, oui, vous l’avez bien compris, nous ressemblons à des moutons avec nos cheveux afro (soupir).

« [Nous] sommes extrêmement choqué-e-s de constater que l’on se permette de comparer les cheveux texturés naturels à des pelages d’animaux », se désole l’association. « Et pas n’importe lesquels : ni le lion, ni le renard emblématique de l’école mais…. Le mouton ? Qu’est-ce que cela signifie ? ». Pour l’association, cela revient tout bêtement à « être ridiculement comparé à des animaux ».

Le tweet a par la suite été supprimé depuis pour être remplacé par un autre au texte plus lisse.

Pour SciencesCurls, ce tweet et l’émoticône utilisée sont symptomatiques des raisons pour lesquelles il faut militer pour le « cheveu libre ». « Les cheveux lisses sont présentés comme une norme ou comme un objectif à atteindre », témoigne Julie Vainqueur, membre de l’association, aux Observateurs de France 24. « Dans le monde professionnel, on a tendance à associer les cheveux texturés à une négligence. […] La question esthétique devient presque un reproche de manque d’hygiène, certains demandent carrément si on les lave… C’est dégradant. »

Des anciens élèves, internautes et associations afroféministes ont exigé des excuses de la part de l’école, qui les a présenté ce samedi matin sur la page Facebook de l’association et a promis à plus de vigilance à l’avenir.

Sur le même sujet :

http://negronews.fr/2017/03/19/a-sciences-po-paris-une-association-milite-pour-la-liberation-des-cheveux-crepus-et-boucles/

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook