PRIX POUR LES DROITS DE L’HOMME RETIRÉ À ANGELA DAVIS

L’Institut des droits civiques de Birmingham, le musée et le centre de recherche de l’Alabama consacré à l’histoire du mouvement des droits civiques ont annulé un prix prestigieux qui devait être décerné à la célèbre militante des droits civiques Angela Davis.
Le conseil de l’institut a déclaré dans un communiqué que la décision a été prise après que « des partisans et d’autres personnes et organisations concernées, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de notre communauté locale, aient commencé à demander à ce que nous réexaminions notre décision ».

« Après un examen plus approfondi des déclarations de Mme Davis et de son dossier public, nous avons conclu qu’elle ne répondait malheureusement pas à tous les critères sur lesquels est fondée l’attribution » poursuit-il.
Le conseil s’est excusé auprès de Mme Davis pour la confusion causée.
« Je suis consterné parce que cette controverse aurait pu être entièrement évitée si elle avait été traitée différemment. Je suis consterné parce que, comme cela a été le cas tout au long de l’histoire de Birmingham, les gens de bien se comporteront par réflexe, plutôt que d’engager un discours significatif sur leurs différences et de rechercher un terrain d’entente.», a déclaré le maire de Birmingham, Randall Woodfin dans un communiqué.
Davis était membre du Parti communiste et du Black Panther Party. Elle est extrêmement critique de la politique israélienne à l’égard des Palestiniens et soutient le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions.

 
Marie Yvonne Akre

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook