• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • LE PRÉSIDENT ROBERT MUGABE S’EST ADRESSÉ A LA NATION SANS ÉVOQUER SA DÉMISSION

LE PRÉSIDENT ROBERT MUGABE S’EST ADRESSÉ A LA NATION SANS ÉVOQUER SA DÉMISSION

« L’opération à laquelle j’ai échappée (…) n’a pas remis en cause mon autorité en tant que chef de l’Etat et commandant en chef de l’armée ». Alors que plusieurs sources annonçaient son départ imminent, Robert Mugabe, au cours d’un discours télévisé d’une vingtaine de minutes ce dimanche 19 novembre, n’a pas confirmé sa démission. Bien au contraire, le président Zimbabwéen semble retourner la situation en sa faveur.

« Le président Robert Gabriel Mugabe s’adressera à la nation en direct depuis le palais présidentiel ce soir. Restez connectés », avait indiqué la ZBC dans un bandeau défilant en bas d’écran. Son parti lui avait donné jusqu’à lundi pour renoncer, ses proches affirmaient même son intention de démissionner. Mais dimanche soir à la télévision, le Vieux Lion de 93 ans a pris ses détracteurs à contre-pied, en annonçant le prochain congrès de son parti la Zanu-PF, qu’il présidera lui-même.

Tous les Zimbabwéens avaient les yeux rivés sur leur télé depuis plus de deux heures attendant l’annonce de son départ, quand Robert Mugabe a fini par apparaître. A la surprise générale, le prochain congrès de la Zanu-PF sera l’essentiel à retenir dans ce discours de 20 minutes, ainsi que les défis économiques et le conflit générationnel. «Je présiderai ce congrès qui permettra de résoudre les contradictions. Nous ne pouvons pas être guidés par l’amertume et devons apprendre à pardonner», a-t-il assuré. «Vous et moi, avons un important travail à faire».

Dans la journée de dimanche, Robert Mugabe n’avait pas été le seul à être sacrifié par la Zanu-PF. Une dizaine de proches, dont son épouse Grace, avaient été eux aussi exclus du parti par le comité central présidé par Obert Mpofu, nommé ministre il y a quelques semaines. Le comité central avait lancé un ultimatum au vieux président de la République de démissionner avant midi, lundi, ou subir un processus d’empêchement au Parlement mardi. Sauf retournement improbable de la situation, Robert Mugabe reste et demeure encore pour plusieurs jours certainement, le président de son pays.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook