POURSUIVI À CAUSE DE LA COULEUR DE SA PEAU

Alors qu’il accompagnait deux enfants blancs, un afro-américain du nom de Corey Lewis a été interpellé dans le parking du magasin Walmart dans l’Atlanta, il a été interpellé par une femme blanche qui ne comprenait pas pourquoi un afro-américain se promène seul avec deux enfants qui sont blancs.

La femme demanda aux enfants si tout allait bien puis et Corey Lewis répondit ‘’ Pourquoi n’iraient-ils pas bien ?’’ . La femme demanda ensuite à Corey Lewis si la fille pouvait sortir. Mais ne comprenant pas l’inquiétude de la dame, il s’y opposa. C’est ainsi que la femme blanche s’est mise à la poursuite de Corey Lewis jusqu’à chez lui.

Elle a ensuite appelé la police pour dénoncer ce qu’elle perçoit comme une anomalie. ‘’Un homme noir avec deux enfants blancs.’’

L’homme a été confronté à la police à qui il du fait comprendre qu’il est le baby-sister des deux enfants.
Dans une série de vidéos directes sur le réseau social Facebook, l’homme a raconté une partie de l’histoire qu’il a vécue en raison de sa couleur de peau.

‘’J’ai été pris au dépourvu et j’ai répondu : Pourquoi n’iraient-ils pas bien…Elle s’est énervée et a menacé de noter ma plaque d’immatriculation et d’appeler les flics. J’ai dit d’accord …Elle a aussi tourné dans ma rue et s’est en quelque sorte arrêté près d’un cul-de-sac, puis quelques minutes tard, le policier est arrivé et a commencé à me poser des questions’’

-Quoi de neuf, mec ?

-Je suis suivi et harcelé, voilà ce qui se passe.

‘’Tout ça parce que j’ai deux enfants assis à l’arrière qui ne me ressemblent pas… C’est fou ! Nous sommes en 2018 et c’est ce à quoi, je dois faire face. Je ne peux pas sortir avec deux enfants qui ne me ressemblent pas sans que cela soit bizarre’’.

Le policier contacte les parents des deux enfants pour les écouter. Les parents ont affirmé être choqués par le comportement de la femme et du policier. En témoigne la déclaration de la mère des enfants.

« J’ai dit ‘vous dites cela parce qu’il y a un homme afro-américain qui garde mes deux enfants blancs, il a répondu, Je suis désolé madame, c’est exactement ce que je dis ».

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook