• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • [POLITIQUE] RWANDA : LE PRÉSIDENT N’INVITE PAS LES BELGES POUR LA LIBÉRATION

[POLITIQUE] RWANDA : LE PRÉSIDENT N’INVITE PAS LES BELGES POUR LA LIBÉRATION

Le président Paul KAGAMÉ souhaite célébrer le jour de la libération aujourd’hui. Le 4 juillet 1994 marque la fin du génocide et la prise de pouvoir du FPR, le parti du président Kagamé.

Le gouvernement rwandais a régulièrement accusé l’ancien colonisateur belge d’être en partie responsable du conflit ethnique entre hutus et tutsis, que ce soit au moment de l’indépendance ou en 1994 pendant le génocide des tutsis et des hutus. Pour la fête de la Libération, le 4 juillet, le chef d’État a préféré inviter ses homologues africains.

Et puis on peut penser que la Belgique aurait été plutôt mal à l’aise si elle avait dû participer à des festivités au Rwanda. Depuis plusieurs semaines, le ton monte entre le Congo et le Rwanda. Kigali est accusée de soutenir une nouvelle rébellion dans l’Est du Congo. Le gouvernement rwandais dément mais un rapport de l’ONU met en cause des officiels au plus haut niveau. Le rapport cite les noms du ministre de la Défense et du chef d’état-major, ce qui est plutôt embarrassant.

Le ministre belge des Affaires Etrangères, Didier Reynders, a reçu à Bruxelles, la semaine dernière, ses homologues congolais et rwandais. Didier Reynders a lancé un appel au dialogue, mais jusqu’ici, il n’a guère été entendu.

(rtbf.be)

[ad#ad-adsente-texte-3]

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook