[POLITIQUE] RDC : JUSTIN KALUMBA, MINISTRE HUMORISTE !!

Grâce à Radio Okapi, nous apprenons que le ministre des Transports du Congo Kinshasa, Justin Kalumba a réceptionné cinquante bus, dimanche 20 janvier à Boma dans la province du Bas-Congo. Ainsi, ce journal nous informe que le ministre a pour ambition de mettre en circulation 1500 bus pour l’ensemble du territoire durant le quinquennat de son président bien élu, j’ai nommé : Kabila fils.

Prenez vos calculettes, nous allons faire un exercice ensemble. Allons-y:

– Les grands bus ont une capacité de 50 places assises et 50 places debout.

– Les petits bus ont une capacité de 32 places assises et 17 places debout.

Connaissant l’aptitude congolaise à se débrouiller et à trouver de la place où il n’y en a pas après un exercice de contorsions on peut pousser un peu le vice et dire qu’on peut serrer 120 personnes dans les grands et 60 dans les petits. Nous n’avons qu’à optimiser comme ce fut le cas avec les négriers de l’époque. Maximiser le profit, mes amis. Maximiser…

En prenant ces chiffres et en partant du postulat que nous aurons une moitié de petits bus et une moitié de grands bus on arrive à un total de 90 000 places pour les grands bus et 45 000 places pour les petits bus. Un équivalent d’environ 135 000 places.

La seule ville de Kinshasa fait officiellement 10 millions d’habitants (donc 12 millions d’habitants officieux). Ces millions de personnes, sous-équipés en voitures, doivent se déplacer tous les jours pour aller « chercher la vie » (marchés, écoles, jobs, démarches administratives, sorties…).

135 000 malheureuses places seraient déjà insuffisantes pour la seule capitale tant Kinshasa brûle en heures de pointes. Alors 135 000 places pour l’ensemble du territoire, c’est ce qu’on appelle populairement du foutage de gueule.

Il est vrai que comparaison n’est pas raison mais tout de même… La capitale de la France qui compte quasiment autant d’habitants que Kin la Belle dispose de 4 577 bus tout en sachant qu’elle est bien équipée en métros, vélibs, autolibs, tramways et voitures…

Nous sortir 1500 bus en 5 ans pour la totalité du pays qui compte 75 millions d’habitants et se prétendre ministre des transports, c’est de deux choses l’une:

– Soit tu n’as pas assez de moyens pour faire mieux au niveau de ton portefeuille et alors auquel cas à toi de faire pression pour avoir plus de possibilités.

– Soit tu manges tout seul l’argent qui t’as été alloué pour une amélioration des conditions de vies de la masse populaire.

Certains diront : « Il faut bien un début à tout. » Nous pourrons alors rétorquer que toutes personnes qui connait un tant soit peu le Congo sait que ce pays regorge d’argent (comme l’Afrique entière me direz-vous). Aussi, dire merci pour des miettes reçues, c’est-à-dire 200 bus réceptionnés, serait ridicule et indigne. De plus, si on est sérieux deux secondes, combien de temps ces bus vont-il tenir quand on connait l’état de nos routes, la gestion financière de nos ministres, la surpopulation dans les transports en commun tant leur nombre est insuffisant…

Et puis on se connaît hein ! Recevoir 200 bus aujourd’hui ne veut absolument pas dire qu’on aura les 1300 autres demain. Tout peut arriver entre-temps.

L’Afrique a besoin d’un changement radical dans tous les domaines. Ou bien sommes nous satisfaits de notre sort ?

Get free or die tryin’

Uhuru

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook