• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [POLITIQUE] QUAND ORANGE ESPIONNE LES PAYS AFRICAINS POUR LE COMPTE DE LA DGSE

[POLITIQUE] QUAND ORANGE ESPIONNE LES PAYS AFRICAINS POUR LE COMPTE DE LA DGSE

Selon un document interne des services secrets techniques britanniques (GCHQ), cité par le journal Le Monde, la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) et l’opérateur historique des télécommunications Orange entretiennent des liens « hautement confidentiels ». D’après le GCHQ, la DGSE et Orange travaillent ensemble pour améliorer les capacités nationales d’interception sur les réseaux de communication et collaborent pour casser les cryptages de données qui circulent dans les réseaux.

Le document du GCHQ, extraite des archives de la NSA par son ex-consultant Edward Snowden, révèle que la DGSE, à l’insu de tout contrôle, dispose d’un accès libre et total au réseau d’Orange et aux flux de données qui y transitent. Les renseignements obtenus sont mises à la disposition de l’ensemble des agences de renseignement françaises, par la DGSE, au titre de la mutualisation du renseignement technique. Ces données sont également partagées avec des alliés étrangers comme le GCHQ.

orange espionne l afrique 2

La DGSE s’appuie aussi sur la direction internationale d’Orange, qui gère les filiales de l’entreprise à l’étranger. Le Monde révèle qu’à travers ses filiales, Orange joue alors un rôle stratégique dans certains cas, comme l’accompagnement des opérations militaires françaises au Mali et en Centrafrique.

Source : agenceecofin
http://www.agenceecofin.com/securite/2003-18547-le-groupe-orange-et-ses-filiales-etrangeres-outils-d-espionnage-des-services-secrets-francais

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook