• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • [POLITIQUE] PAUL KAGAMÉ NE CACHERAIT PLUS SES MENACES DE MEURTRES ENVERS SES OPPOSANTS SELON WASHINGTON

[POLITIQUE] PAUL KAGAMÉ NE CACHERAIT PLUS SES MENACES DE MEURTRES ENVERS SES OPPOSANTS SELON WASHINGTON

Une petite phrase de Paul Kagamé à propos de l’assassinat de l’opposant Patrick Karegeya a mis la diplomatie américaine en émoi : « La trahison a des conséquences (…) Quiconque trahit notre cause ou souhaite du mal à notre peuple deviendra une victime » avait déclaré le président rwandais après que l’opposant Patrick Karegeya ait été retrouvé assassiné le 1er janvier dernier dans sa chambre d’hôtel en Afrique du Sud. M. Kagamé avait ainsi laissé entendre a minima qu’il approuvait ce meurtre.

L’alerte est venue de Jen Psaki (photo), porte-parole du département d’Etat américain : « Nous sommes troublés par une succession de meurtres d’exilés rwandais importants, meurtres qui semblent avoir une motivation politique. Les déclarations récentes du président Kagame à propos, « des conséquences pour ceux qui trahiraient le Rwanda », nous inquiètent au plus haut point », a-t-elle déclaré.

Depuis près de deux ans, les relations entre Kigali et Washington se sont fortement dégradées du fait des forts soupçons qui pèsent sur un soutien rwandais aux rebelles congolais du M23 et suite à des atteintes répétées aux droits de l’homme, à la liberté de la presse et au libre exercice du débat démocratique.

Il est peu probable que cet encouragement au meurtre des opposants, lancé imprudemment par le chef de l’Etat rwandais, reste sans conséquences.

Source : Agence Ecofin
http://www.agenceecofin.com/politique/1701-16791-paul-kagame-inquiete-washington-au-plus-au-point

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook