• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • [POLITIQUE] L’URUGUAY RÉAFFIRME SON INTENTION DE RETIRER SES CASQUES BLEUS D’HAÏTI

[POLITIQUE] L’URUGUAY RÉAFFIRME SON INTENTION DE RETIRER SES CASQUES BLEUS D’HAÏTI

Vendredi, le Président de l’Uruguay, José Mujica a réaffirmé qu’après avoir discuté avec les Présidents Dilma Rousseff (Brésil), et Nicolas Maduro (Venezuela), il envisageait le retrait des soldats uruguayen, qui font partie de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah)

« L’Uruguay va retirer son contingent de la Minustah dans quelques jours, en raison de l’absence de progrès démocratiques […] Si le gouvernement haïtien ne fait pas de progrès vers des solutions électorales ou ne trouve pas une solution constitutionnelle […] L’Uruguay va retirer une partie de ses forces, qui ne seront pas remplacés », a déclaré le Président José Mujica

« Lors de ma rencontre avec la Présidente brésilienne Dilma Rousseff, nous avons convenu que nous ne pouvons pas devenir une garde prétorienne (corps de sécurité pour les dirigeants), en raison de l’absence de solutions institutionnelles en Haïti » ajoutant que « si nous n’avons pas été en mesure de résoudre ces problèmes en 10 ans, nous pensons qu’il doit y avoir un autre moyen. »

Rappelons que le Brésil et l’Uruguay représentent le plus grand nombre d’effectif dans Minustah. L’Uruguay dispose actuellement d’environ 840 soldats et 100 marin stationnés en Haïti.

Un discours au conditionnel, qui est d’avantage une pression sur le Gouvernement haïtien pour qu’il trouve une solution à la crise politique qui perdure depuis des mois en Haïti.

Source : haitilibre.com

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video