• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • [POLITIQUE] LES VOIX DE L’AFRIQUE : COMPLOT ANGLO-SAXON CONTRE LA STABILITÉ DU CONGO

[POLITIQUE] LES VOIX DE L’AFRIQUE : COMPLOT ANGLO-SAXON CONTRE LA STABILITÉ DU CONGO

La guerre qui est menée contre la RDC depuis plus de deux décennies a un double objectif. Le premier est la balkanisation de cette ex-colonie belge. Celle-ci passe, dans un premier temps, par l’annexion des provinces de l’Est aux voisins directs très intéressés, à savoir le Rwanda et l’Ouganda. Les provinces concernées sont, entre autres, le Nord-Kivu, le Sud-Kivu et une partie de la Province Orientale (Ituri). Le deuxième objectif consiste à faire main basse sur les richesses de la RDC.

Voilà qui explique les stratégies mises en œuvre par les concepteurs du projet de balkanisation du Congo. Au nombre desquels se comptent les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Ces grandes puissances occidentales opèrent par le biais de leurs sous-traitants que sont les régimes en place à Kigali et à Kampala.

Sous l’instigation de leurs commanditaires anglo-saxons, le Rwanda et l’Ouganda, ces courtiers de mauvais aloi, ont créé en RDC des seigneurs de guerre et monté des groupes armés auxquels ils ont donné des colorations internes. Les menées militaro-politiques de ces « forces négatives » s’accompagnent d’exploitation illégale des ressources naturelles des territoires et localités qui échappent à l’autorité de l’État. Démarrée en 1996, l’aventure hégémonique ne s’est pas estompée. Au contraire, elle s’est accentuée, avec comme récurrence les conflits armés nés des revendications politiques et identitaires oiseuses.

Le dernier sprint de cette chevauchée à la Don Quichotte est la prise de la ville de Goma par une des dernières créations des balkanisateurs, à savoir le M23. Le bilan s’alourdit davantage : plus de 6 millions de morts. Chaque fois que ces groupes armés s’affrontent ou affrontent les FARDC (l’armée nationale congolaise), ce sont des centaines de milliers de déplacés.
Voilà dans quel projet se trouvent impliqués les Etats-Unis d’Amérique (USA) et la Grande-Bretagne (GB). La question qui taraude l’opinion nationale est celle de savoir pourquoi les USA, en particulier, choisissent de s’associer aux bandits et autres contrebandiers pour piller les richesses du Congo. Cette attitude est troublante.

Les USA détiennent la plus importante concession minière de la RDC, située dans la province du Katanga. Que gagnent-ils aujourd’hui en entérinant l’éclatement du Congo ? Faut-il tuer les Congolais, affaiblir les institutions de la RDC et la morceler pour accéder à ses richesses ? En bloquant les sanctions que mérite ce tandem Kigali-M23 indexé par un rapport des experts de l’ONU dans la crise congolaise, les USA se révèlent un partenaire à double face.

A la lumière de derniers évènements, les USA devraient cesser de se dire champions de la démocratie et des droits de l’Homme dans le monde. Ils n’ont plus de leçons à donner, surtout pas aux Congolais qui réalisent désormais que le complot anglo-saxon est bien réel.

Source : lepotentielonline.com

Vidéo reportage de CongoMikili sur la réaction des Kinois suite à l’occupation de Goma :

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook