• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • [POLITIQUE] UN LEADER DU NPP* AFFIRME QUE KWAME NKRUMAH N’EST PAS LE PÈRE FONDATEUR DU GHANA

[POLITIQUE] UN LEADER DU NPP* AFFIRME QUE KWAME NKRUMAH N’EST PAS LE PÈRE FONDATEUR DU GHANA

À la faveur de la célébration du 21e anniversaire du Nouveau Parti Patriotique* (NPP) le jeudi dernier à Accra, un responsable de ce parti en mis en cause la paternité de l’ex Président Kwame Nkrumah sur le Ghana.

En levant le voile sur cette question, le professeur Mike Ocquaye, un cadre du NPP et ancien vice-président du parlement ghanéen, a laissé entendre que Joseph Boakye Danquah est le père fondateur du Ghana et non Kwame Nkrumah qui n’était pas au Ghana au moment où les choses avaient commencé.

En réaction à cette déclaration, Samia, la fille de Kwame Nkrumah et par ailleurs la présidente du Parti de la Convention Populaire (CPP) s’est inscrite en faux contre Mike Ocquaye. Samia Nkrumah a tablé que son géniteur, celui qui fut le premier Président du Ghana est le père fondateur du Ghana moderne et que ce n’est des débats qui vont renverser ce fait historique. Elle a renchérit que Nkrumah a été aidé dans sa tache de luttes pour l’indépendance par certaines personnes.

En défendant sa thèse que Nkrumah n’est pas le père fondateur du Ghana, Mike Ocquaye a révélé que tous doivent remémorer « la date du 4 août 1947, car c’était ce jour que le mouvement UGCC fut mis en place à Saltpond. Cette date a marqué le début d’une nouvelle ère pour le Gold Coast ».

Après ce rappel, le cadre du NPP a affirmé « Danquah a fait la déclaration d’auto émancipation, laquelle est devenue la pierre angulaire du nouveau Ghana ». En se référant aux USA pour appuyer sa révélation, Mike Ocquaye a dit que même « si l’indépendance a été proclamée le 4 Juillet 1776, ce n’est qu’en 1787 que la Constitution américaine est entrée en vigueur, donc ceux qui ont fait la déclaration d’indépendance sont les pères fondateurs de l’Amérique ».

De révélations en révélation, cet historien du NPP a ressorti que « les pères fondateurs ont choisi l’aigle comme l’emblème national du Ghana et ont adopté le rouge, le jaune et le vert comme couleurs nationales mais Nkrumah a changé le drapeau en 1964. Il a remplacé les couleurs nationales avec ce qu’il désirait le rouge, le blanc et le vert, lesquelles couleurs sont celles du parti CPP… Le drapeau fut restauré après le renversement de Nkrumah » a-t-il précisé.

Pour sa part, Samia Nkrumah après avoir refermé cette page à polémique a fait savoir qu’au lieu de ces débats, les politiciens doivent se concentrer sur des recherches qui apporteront du bien être aux ghanéens. A sa suite, Agyeman Badu, un baron de la CPP dira pour sa part que les révélations du professeur Michael Oquaye sur Kwame Nkrumah sont sélectives et elles sont des «demi-vérités».

Enfin toujours sur Nkrumah, Kweku Baako, le rédacteur en chef du journal « The New Crusading Guide » a révélé que c’est des responsables de l’ex formation politique United Party (UP) dont a germinée le NPP qui ont attenté le 11 août 1962 à la vie du premier Président ghanéen à Kulungugu une la localité dans la région Est.

Selon Kweku Baako, Nkrumah était allé dans la région du Upper Volta pour négocier la construction d’un barrage hydroélectrique. A l’accueil, un événement s’était produit. Une bombe était cachée dans le bouquet de fleurs qui a été remis par une petite fille à Nkrumah au nom des habitants de Kulungugu.

A peine le bouquet remis à Nkrumah que la bombe a explosé. Des morts et des blessés avaient été dénombrés mais le Président Nkrumah avait été épargné de justesse. Il s’en était sorti avec des blessures.

Mensah

Source: Koaci.com
http://www.koaci.com/articles-84967

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook