• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • [POLITIQUE] HAÏTI : MICHEL MARTELLY VEUT DES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES AVANT MAI

[POLITIQUE] HAÏTI : MICHEL MARTELLY VEUT DES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES AVANT MAI

Le Conseil de sécurité a début ce vendredi une visite officielle de trois jours en Haïti. Cela fait plus de dix ans que la mission de stabilisation de la paix de l’ONU, la Minustah, est présente dans le pays. Venus constater les efforts pour renforcer la police afin de réduire les effectifs de casques bleus, les membres du Conseil de sécurité ont aussi fait part de leur préoccupation quant au retard sur le calendrier électoral. Le Parlement a cessé d’exister depuis bientôt dix jours. A ce sujet, le président Martelly assure qu’il veut l’organisation d’un premier tour des législatives avant le mois de mai.

Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

Dès leur arrivée à Port-au-Prince, les membres du Conseil de sécurité ont tenu à exprimer leur avis sur la crise institutionnelle. L’ONU exhorte les acteurs politiques à travailler ensemble pour assurer les élections au plus tôt. En retour, le président Michel Martelly explique qu’il ne veut pas garder le pouvoir pour lui.

« Pour moi, ce serait mieux d’avoir des élections au plus tard en mai, pour éviter que le vide institutionnel, en ce que a trait au Parlement, ne dure trop longtemps. Des présidents peuvent avoir envie de gérer par décret mais ce n’est pas mon cas. Je voulais tout simplement renforcer les institutions. »

« Selon certains experts, a-t-il ajouté, on devrait attendre au moins cinq à six mois pour avoir des élections, ce qui nous amène à juillet-août. Quand on pense à deux tours, à chaque fois, il faut attendre les résultats, les contestations, ça nous amène à octobre. Donc j’ai l’impression qu’à ce moment-là, ceux qui proposent des élections dans six mois parlent d’un tour. Mais pour nous, ça serait important si on pouvait au moins avoir un premier tour pour les législatives d’ici mai. »

Quant aux doutes qui existent déjà sur l’indépendance du conseil électoral, Michel Martelly a expliqué que les secteurs de la société civile, qui ont nommé les conseillers, devaient s’arranger entre eux, mais qu’il fallait aller de l’avant. En trois ans, Haïti en est déjà à son sixième conseil électoral alors qu’aucun scrutin n’a pu être organisé.

Source:

http://www.rfi.fr/ameriques/20150124-haiti-martelly-veut-elections-avant-mai-legislatives-onu-mission-calendrier-crise/

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook