[POLITIQUE] GUINÉE : LE CALENDRIER ÉLECTORAL CONTESTÉ.

L’opposition guinéenne appelle à manifester contre le calendrier électoral, qui prévoit l’organisation de la présidentielle avant les élections communales.

Les trois principaux leaders de l’opposition réunis à Paris ont publié mardi une déclaration commune appelant à la reprise des manifestations de rue.

Depuis l’annonce du calendrier électoral par la CENI, l’opposition avait prévu de manifester, mais elle attendait la tenue de la réunion de ses trois principaux leaders.

Celou Dalein Diallo de l’UFDG a donc rejoint en France Sidya Touré de l’UFR et Lansana Kouyaté du PEDN pour déterminer la marche à suivre.

L’opposition proteste ainsi contre le calendrier électoral qui prévoit la tenue de la présidentielle en octobre prochain et l’organisation des élections communales à la fin du premier trimestre 2016.

Cette seconde date est la cause du nouveau bras de fer entre l’opposition et le pouvoir en place.

En effet, les accords politiques signés en juillet 2013 prévoyaient la tenue des élections locales au premier trimestre 2014.

La CENI indique que c’est à cause de l’épidémie Ebola et des discussions autour de la révision du fichier électoral que ces élections n’ont pas pu être organisées.

Cependant, l’opposition souhaite que les communales se tiennent avant la présidentielle en vue de remplacer les délégations spéciales nommées par décret présidentiel, qui jouent le rôle de maires.

Les opposants estiment que ces délégations spéciales sont à la solde du pouvoir et pourraient aider à organiser des fraudes massives.

Les leaders de l’opposition n’ont pas indiqué la date précise de la reprise des manifestations de rue, mais leur décision intervient le jour même où la Secrétaire générale de la Francophonie a plaidé à Conakry pour la relance du dialogue politique.

 

Source : http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2015/03/150324_guinee_elections

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook