[POLITIQUE] GUILLAUME SORO MENACE LA FRANCE ET L’ONU

Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, a été interviewé sur France 24, le 4 juillet.
Si on m’attaque, je mouille tout le monde. Telle est visiblement la ligne de défense que Guillaume Soro a choisi d’adopter face aux menaces de transfèrement à la Cour pénale internationale qui planent au-dessus de sa tête. Cette ligne de défense s’est très clairement exprimée lors d’un entretien diffusé hier par France 24, au milieu de propos propagandistes sans aucune prise avec la réalité ivoirienne d’aujourd’hui.

Face à un journaliste qui notait son double parcours «de seigneur de guerre et d’homme politique», qui pourrait avoir d’autres ambitions «à moins que la justice internationale le rattrape»,et qui évoquait «des soupçons qu’on peut qualifier de commanditaire de crimes de guerre».

Guillaume Soro a très clairement mis en lumière la sorte de «joint-venture» guerrière que le duo qu’il formait avec Alassane Ouattara avait noué avec les forces françaises et onusiennes. «J’ai dirigé en tant que Premier ministre, ministre de la Défense, les Forces républicaines de Côte d’Ivoire qui ont agi de concert avec la communauté internationale, je dis bien la communauté internationale en légitime défense…» S’il a commis des crimes, c’est que ces crimes ont été commis de concert avec la communauté internationale, laisse entendre supposer l’ancien secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire…

Source : cameroonvoice.com

[ad#ad-adsente-texte-3]

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook