• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • [POLITIQUE] GHANA : L’OPPOSITION CONTESTERA LES RÉSULTATS DEVANT LA JUSTICE

[POLITIQUE] GHANA : L’OPPOSITION CONTESTERA LES RÉSULTATS DEVANT LA JUSTICE

Le principal parti d’opposition au Ghana a déclaré mardi qu’il contesterait devant la justice les résultats de l’élection présidentielle, deux jours après l’annonce de la victoire du chef de l’Etat sortant John Dramani Mahama.

« Nous irons devant les tribunaux », a déclaré aux journalistes Jake Obetsebi-Lamptey, président du NPP (Nouveau parti patriotique), à l’issue d’une réunion des responsables du parti.

Le NPP avait dénoncé des » fraudes systématiques » avant même l’annonce officielle, dimanche, des résultats qui ont donné M. Mahama vainqueur avec 50,70% des voix contre 47,74% des suffrages pour Nana Akufo-Addo.
« Nous n’acceptons pas les résultats qui ont été prononcés par la commission électorale. C’est la position officielle du NPP », a déclaré le candidat du NPP, Nana Akufo-Addo, devant plusieurs centaines de militants rassemblés au carrefour Kwame Nkrumah, en plein centre d’Accra.

Nana Akufo-Addo, avocat et fils d’un ancien président, se présentait pour la seconde fois à 68 ans après avoir raté la présidence de fort peu (1%) en 2008.
« Nous n’abandonnerons pas un poste que nous avons remporté », a poursuivi M. Akufo-Addo, « nous allons nous en remettre aux juges de la Cour Suprême, et pendant ce temps, je demande le calme, je demande la paix ».

D’autres intervenants ont adopté un ton plus militant, scandant « Pas de justice, pas de paix » et parlant d’un coup d’Etat constitutionnel.
Des affrontements en marge du rassemblement ont été évoqués mais les circonstances de ces incidents n’étaient pas claires.

Ancien vice-président, John Dramani Mahama, 54 ans, assurait l’intérim depuis la mort subite du président en exercice John Atta Mills en juillet.
Les résultats du scrutin présidentiel avaient été jugés réguliers lundi par les observateurs locaux. Et des observateurs extérieurs du Commonwealth et de la Cédéao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) avaient également qualifié le scrutin de « paisible » et « transparent ».

M. Mahama a également reçu lundi le soutien de Washington. La présidence américaine l’a félicité pour sa victoire et a demandé à tous les Ghanéens d’accepter le résultat de l’élection.

Le Ghana, dont c’était le sixième scrutin présidentiel depuis l’avènement du multipartisme en 1992, a une réputation de démocratie exemplaire dans une région, l’Afrique de l’Ouest, souvent troublée par des coups d’Etat et des crises postélectorales.

M. Akufo-Addo a déclaré lundi à la presse souhaiter « que la démocratie du Ghana soit une démocratie authentique ».
Les élections présidentielle et législatives de vendredi avaient dû être prolongées samedi en certains endroits, des bureaux de vote ayant rencontré des problèmes techniques liés au nouveau système d’identification biométrique et à des retards de livraison de matériel électoral.

Source : AFP

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video