• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • [POLITIQUE] GHANA – ACCUSÉ DE FRAUDE SUR LA NATIONALITÉ, UN DÉPUTÉ PREND 2 ANS DE PRISON

[POLITIQUE] GHANA – ACCUSÉ DE FRAUDE SUR LA NATIONALITÉ, UN DÉPUTÉ PREND 2 ANS DE PRISON

Adamu Dramani, député de Bawku est censé faire appel suite à un verdict le condamnant à deux ans de prison.

Une sentence qui lui a été imposée à la suite d’une décision rapide de la Cour de justice d’Accra. Cela a été confirmé par le chef de la minorité parlementaire Osei Kyei-Mensah-Bonsu dans une interview avec joy News.

Le deputé a été reconnu coupable de fausse déclaration de bureau, de faux témoignage, d’avoir trompé un agent de la fonction publique et a été emmené à commencer son jugement peu après le verdict, le vendredi 27 juillet 2012.
Adamu Dramani a été jugé par la cour d’avoir une nationalité britannique, alors qu’il a contesté puis remporté le siège central de député de Bawku à la suite des élections législatives de 2008.

Pour Yonny Kulendi, son avocat, la constitution ghanéenne n’interdit pas d’exercer à des postes de responsabilité avec une double citoyenneté. Aussi, pense-t-il que le juge n’a aucunement été indulgent avec son client, même s’il respecte la décision de la cour. Il se demande comment on peut condamner son client à une peine de deux ans sur des accusations de délit et implore tous les Ghanéens à lire le verdict du juge afin de tirer leurs propres conclusions sur cette affaire.

A la question de savoir s’il compte faire appel de cette décision du juge, Kulendi a fait savoir que la décision devrait venir de son client. qui n’avait pas encore communiqué sur la manière et la suite qu’il compte donner à cette affaire .

Quelques heures plus tard, le chef de la minorité parlementaire Osei-Kyei-Mensah-Bonsu a indiqué via les colonnes de ‘’Joy News’’ avoir recueilli des informations selon lesquelles Adamu Dramani “a demandé à ses avocats de faire appel de la décision du juge. Ses avocats auront également à demander une mise en liberté sous caution et un sursis à exécution. Si le député obtient gain de cause, la déclaration de culpabilité devait être annulée.”, a t-il rapporté .

(Source : peacefmonline.com)

[ad#ad-adsente-texte-3]

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook