• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • [POLITIQUE] DES SÉNATEURS FRANÇAIS PUBLIENT UN RAPPORT INTITULÉ « L’AFRIQUE EST NOTRE AVENIR »

[POLITIQUE] DES SÉNATEURS FRANÇAIS PUBLIENT UN RAPPORT INTITULÉ « L’AFRIQUE EST NOTRE AVENIR »

Simultanément, des sénateurs français publient un volumineux rapport intitulé « L’Afrique est notre avenir » et, par ailleurs, Jean Cluzel, homme politique français et directeur de la revue Positions et Médias, lance un appel à « bâtir les soubassements du destin commun de l’Europe et de l’Afrique ».

Pour les sénateurs Jean-Marie Bockel et Jeanny Lorgeoux, « la France, après avoir été un des seuls pays à avoir poursuivi, après les indépendances, une politique africaine, semble être dépourvue de stratégie à long terme sur ce continent, en comparaison avec la Chine, l’Inde, ou les Etats-Unis ».

La France « semble aujourd’hui naviguer à vue face à un continent en plein essor, qui pourrait, ou devrait, être l’un des partenaires majeurs de la France et de l’Europe », déplorent-ils. Les sénateurs tricolores constatent amèrement que la France suscite aujourd’hui « chez Africains francophones » un sentiment partagé « entre attirance et répulsion ».

Aussi le rapport préconise-t-il une batterie de 70 résolutions et principes pour rénover les relations entre l’Afrique et l’Hexagone « dans un partenariat d’égal à égal », parmi lesquels « tenir un autre discours sur l’Afrique » ou encore « définir une stratégie ambitieuse et cohérente »…

Jean Cluzel, malgré ses 90 ans, aborde le sujet de manière plus audacieuse. Il publie un livre intitulé « Solidarité Europe-Afrique » qui proclame sa foi dans un avenir commun entre les deux continents. Pionner de la coopération décentralisée alors qu’il présidait le département de l’Allier, Jean Cluzel a découvert sur le tard la microfinance et il s’y est consacré à travers la Cluzelfondations.org qui a aidé en trois ans 654 très petites entreprises en leur accordant des microcrédits. Il affiche l’objectif de 1000 entreprises fin 2014.

C’est de sa longue expérience politique et de ses actions de terrain en faveur du développement qu’il s’est forgé une ferme conviction : « c’est en Afrique que se prépare l’avenir de l’Europe » assure-t-il.

Mais pendant ce temps, les bateaux de migrants africains continuent de sombrer au large de Lampedusa avec femmes et enfants. Pour que l’Afrique devienne l’avenir des Européens, peut-être faudrait-il d’abord accepter que l’Europe puisse également devenir l’avenir des Africains.

Source : agenceecofin.com

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook