• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • [POLITIQUE] BURUNDI : LA SOCIÉTÉ CIVILE VEUT EMPÊCHER NUKURUNZIZA DE BRIGUER UN TROISIÈME MANDAT

[POLITIQUE] BURUNDI : LA SOCIÉTÉ CIVILE VEUT EMPÊCHER NUKURUNZIZA DE BRIGUER UN TROISIÈME MANDAT

« Halte au troisième mandat ! ». C’est en ces termes que les organisations de la société civile burundaise ont entamé une campagne visant à empêcher le président Pierre Nukuruziza de s’offrir un troisième mandat à la tête du pays.

Au cours d’une conférence de presse ce lundi, Vital Nshimirimana, président du Forum pour le Renforcement de la Société Civile (FORSC) s’est ainsi exprimé : « Les académiciens, religieux, journalistes, juristes, analystes politiques, artistes musiciens, les jeunes du Burundi sont appelés à dire « Halte au troisième mandat, engageons-nous pour tourner la page » ».

Plusieurs autres organisations présentes à cette conférence ont appelé la communauté internationale notamment les partenaires de l’ Accord d’Arusha pour la Paix au Burundi, à savoir les Etats-Unis d’ Amérique, la France, le Rwanda, l’Ouganda, le Kenya, la Tanzanie et l’Afrique du Sud, à ne pas soutenir la violation de l’Accord d’Arusha pour assouvir les intérêts d’un parti politique et d’un seul homme.

Vital Nshimirimana a en outre déclaré que les articles 96, 103 et 302 montrent à suffisance que le Président actuel de la République du Burundi ne peut exercer plus de deux mandats.

Pour l’heure, le président burundais n’a pas encore fait de déclaration en ce qui concerne sa candidature aux prochaines échéances électorales prévues pour le 26 juin 2015. Mais certains de ses actes laissent croire, selon le FORSC, qu’il voudrait s’offrir un troisième mandat ; ce qui n’est pas conforme à la constitution en vigueur dans le pays. Elu président du Burundi en 2005, il a été réélu en 2010 pour un deuxième mandat.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook