• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • [POLITIQUE] AFRIQUE DU SUD : L’ANC EST EN DANGER, SELON SON SECRÉTAIRE GÉNÉRAL

[POLITIQUE] AFRIQUE DU SUD : L’ANC EST EN DANGER, SELON SON SECRÉTAIRE GÉNÉRAL

L’ANC, le parti de Nelson Mandela, au pouvoir depuis 20 ans en Afrique du Sud, s’inquiète sérieusement de sa perte de popularité. C’est ce que révèle le plus gros quotidien sud-africain, le Mail and Guardian, qui cite un rapport interne au parti. Dans ce document, son secrétaire général, Gwede Mantashe, s’alarme de l’érosion de tous les partis de « libération nationale » dans la région : Mozambique, Botswana, Afrique du Sud.

Gwede Mantashe met en garde. L’ANC risque de perdre le pouvoir si elle ne réagit pas. Il s’agit d’un aveu honnête, direct, mais pas public.

L’année a été particulièrement difficile pour le parti au pouvoir. Au printemps dernier, aux législatives, il a enregistré son plus mauvais score en 20 ans : 62 % des suffrages. Certes le parti est toujours majoritaire. Mais, en 5 ans il a dû faire face à deux révoltes qui se sont soldées par la création de partis dissidents dont les Combattants pour la liberté économique ( Economic Freedom Fighters – EFF) de Julius Malema qui, après un an d’existence, a remporté 6,4 % des voix aux élections.

Mais surtout le parti est en déclin dans quasiment tous les gros centres urbains, ainsi qu’auprès de la jeunesse. Dans son rapport, Mantashe tire la sonnette d’alarme. Il faut réagir et notamment stopper l’hémorragie vers le parti populiste de Malema.

Les problèmes de l’ANC ne sont évidemment qu’un secret de polichinelle. Même le président Jacob Zuma a publiquement admis, il y a quelques semaines lors d’un rassemblement des jeunes de l’ANC, que le parti était en difficulté avant de se faire rapidement reprendre par Gwede Mantashe.

Source :

http://www.rfi.fr/afrique/20141220-afrique-sud-le-secretaire-general-assure-anc-est-danger-avenir-pouvoir/

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook