• Accueil
  • >
  • PEOPLE
  • >
  • Polémique autour de Vincent Cassel: « #negrophile4life » ou pas?

Polémique autour de Vincent Cassel: « #negrophile4life » ou pas?

La 45e cérémonie des Césars récompensant le cinéma français, restera définitivement dans les annales. Du coup de gueule de Mme Aissa Maïga au post polémique sur Instagram de Vincent Cassel, cette 45e édition a fait couler de l’encre et de la salive. C’est d’ailleurs la polémique autour de Vincent Cassel qui nous intéresse. 

«Au cas où certains et certaines l’auraient oublié, il s’est passé quelque chose de beau, d’extraordinaire et de très important ce soir là. #message #kourtrajme #familyaffaire #negrophile4life», c’est le post jugé polémique de Vincent Cassel, en commentaire de la 45e cérémonie des Césars. Une phrase qui à première vue n’a rien de polémique. Ce n’est d’ailleurs pas cette phrase qui a créé la polémique. Par la suite Vincent Cassel écrira  « #negrophile4life« . Et c’est là que la toile s’est agitée. Mais comment comprendre ce post?

Une youtubeuse, Keyholes & Snapshots, décortique le post de Vincent Cassel.

Il souhaitait au travers de ce post, féliciter le succès du film de Ladj Ly, « Les Misérables » qui a ce soir remporté le César du Meilleur film. Mais maladresse ou propos réfléchi, le post de Vincent Cassel n’a pas été perçu pas tout le monde de la manière qu’il le souhaitait.

Du hashtag #negrophile4life il en ressort un concept bien sensible qu’est la « negrophilie« . En effet, si la negrophilie est définie par plusieurs sites web, tel que Linternaute, comme partisan de l’abolition de l’esclavage, elle a, pour beaucoup, une connotation négative.

Pour tenter de trouver un sens autre à celui de Cassel, la youtubeuse (Keyholes & Snapshots) explique dans l’une de ses vidéos dédiée à ce sujet que la négrophilie est une forme de racisme : «C’est une forme supplémentaire de déshumanisation des personnes noires car elles sont réduites à des stéréotypes comme bonnes à divertir, la couleur de peau, les cheveux, les qualités sexuelles à travers lesquelles on juge de leur utilité».

Des cesars sous fond « racial »?

Avant de remettre le César du meilleur film, Aïssa Maïga a déclaré : « C’est plus fort que moi, j’ai compté le nombre de noirs dans la salle. J’en ai oublié un, c’est Vincent Cassel. C’était toi le renoi du cinéma français avant la diversité. Je te mets dans le quota, ça te va ou pas ? »

Cet exposé sur le genre et les couleurs, personne ne s’y attendait. Surtout pas Vincent Cassel qui a directement été ciblé par l’actrice sénégalo-française et présidente des collectifs 50/50 et Noire n’est pas mon métier. Ce dernier a d’ailleurs paru étonné.

Une incompréhension qui a jeté un grand froid dans la salle et qui a laissé libre cours aux interprétations diverses sur les réseaux sociaux.

En outre, Vincent Cassel n’a pas eu que des retours négatifs. Il se dit d’ailleurs être « amoureux » des noirs, non pas au sens Frantz Fanon lorsqu’il fait état de la negrophilie dans son oeuvre Peau Noire, Masques blancs lorsqu’il écrivait: « Négrophobie et Négrophilie ne sont que les deux faces de la même pièce. «Pour nous, celui qui adore les nègres est aussi “malade” que celui qui les exècre » » . En rapport avec le hashtag à polémique, Vincent Cassel a reçu les réponses plutôt positives des principaux concernés dont Ladj Ly ou encore celui du rappeur Deen Burbigo.

Alors, crédible ou pas? Vincent Cassel.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Journaliste-Reporter, Rédacteur, blogueur, Réalisateur et écrivain gabonais de 28 ans. Célibataire et sans enfants.

  • facebook
  • twitter
  • linkedIn
  • vimeo
  • youtube
  • instagram

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video