PEOPLE : LE NOUVEAU BUSINESS DE YAYA TOURÉ

S’il y a une gangrène qui sera difficile à éradiquer de ce monde des humains, c’est bien celle du racisme. Véritable barrière entre les peuples, les africains sont ceux qui généralement en font les frais, puisque considérés à tort comme une race inférieure. Des personnalités Africaines de tous les milieux ont été à un moment où à un autre victime d’actes racistes comme l’ex-international ivoirien Yaya Touré, qui a choisi de consacrer une partie de temps aux actions caritatives et associe volontiers son image à des organisations désireuses d’améliorer leur notoriété.

Aux côtés d’une association dénommée « Fare » qui lutte contre le racisme en Europe, l’ex-international ivoirien qui s’est trouvé une nouvelle occupation, donne les raisons de son choix « J’ai été moi aussi victime racisme. Je sais ce que c’est. Je souhaite donc m’impliquer dans cette association pour venir en aide aux personnes qui sont aussi victimes de racisme comme je l’ai été », a expliqué Yaya Touré lors d’une interview diffusée sur une chaine britannique. Il a fait les frais de xénophobie par le passé. Lors d’un match entre son équipe Manchester City et le CSKA Moscou, des supporteurs russes lui ont adressé des chants racistes et même des cris de singe.
« C’est donc un honneur pour moi, de pouvoir défendre tous les Africains noirs qui se retrouvent dans cette situation. Le racisme n’a pas sa place dans le football », a ajouté le Champion d’Afrique 2015. Vivement que sa voix soit entendue.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook