• Accueil
  • >
  • PEOPLE
  • >
  • [PEOPLE] LE HITMAKER PHARRELL WILLIAMS, CIBLÉ PAR UNE CAMPAGNE DE BOYCOTT

[PEOPLE] LE HITMAKER PHARRELL WILLIAMS, CIBLÉ PAR UNE CAMPAGNE DE BOYCOTT

  • Par NegroNews
  • 5 Années
  • PEOPLE

 

En pleine préparation de sa tournée mondiale, l’auteur-compositeur-interprète et rappeur Pharrell Williams dont le single « I’m Happy » a cartonné l’année dernière, est actuellement sujet à un harcèlement continu sur les réseaux sociaux par les activistes d’Afrique du Sud du mouvement ‘BDS’ (Boycott, Désinvestissement et Sanctions), le but étant de le dissuader de se produire en Israël.

Alors qu’il est attendu pour un concert le 21 septembre à Joanesbourg, le chanteur fait l’objet d’une campagne de boycott en raison de sa collaboration avec la société ‘Woolworths’, qui a plusieurs fournisseurs en Israël.

En effet, le chanteur collabore avec la compagnie australienne Woolworths, en tant que directeur de style de plusieurs projets de mode et d’éducation destinés à soutenir le développement durable. Or, la compagnie présente en Afrique du Sud se fournit et revend quelques produits israéliens.

La société Woolworths a déclaré dans un communiqué qu’elle n’utilise pas de produits fabriqués dans les territoires occupés, que moins de 0,1 % de sa nourriture provient d’Israël et que chacun de ses produits affiche clairement l’origine du pays de production.

Mais cela n’a pas calmé les associations anti-israeliennes qui exigent que l’artiste contribue au boycott d’Israël en refusant de s’y produire lors de la prochaine tournée mondiale.

C’est la branche locale du mouvement international de boycott contre Israël qui a lancé la campagne contre Pharrell Williams intitulée : « Are You With Us ? »

Pour l’instant, aucune des parties concernées n’a réagi. La ville de Cape Town a de son côté émis une interdiction de manifester.

L’artiste est resté silencieux et ne communique pas sur cette polémique alors que la date du concert approche.

Rappelons  que selon l’écrivain Bernard Porter, Israël et l’Afrique du Sud auraient entretenu une alliance inavouée dans les années 1970 et 1980, d’intenses relations commerciales et militaires et que l’État israëlien serait allé jusqu’à proposer des armes nucléaires à Pretoria durant l’Apartheid.

Ce n’est manifestement plus le cas aujourd’hui puisque’Afrique du sud accuse régulièrement Israël de maltraiter les Palestiniens. D’ailleurs, Desmond Tutu, prix Nobel de la paix et « conscience morale » de l’Afrique du Sud, n’a pas hésité à comparer la situation au Proche-Orient à l’Apartheid.

 

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video