• Accueil
  • >
  • PEOPLE
  • >
  • [PEOPLE] : DR DRE OMET D’EVOQUER L’AGRESSION DE DEE BARNES DANS SON FILM

[PEOPLE] : DR DRE OMET D’EVOQUER L’AGRESSION DE DEE BARNES DANS SON FILM

  • Par 1oo312ksa
  • 3 Années
  • PEOPLE

 

Alors que « Straight Outta Compton », le film retraçant la vie de Dr Dre est actuellement dans les salles, une intervention pourrait entacher l’image du célèbre producteur…

Invitée sur le plateau du HuffPost Live, l’ancienne animatrice Dee Barnes, a évoqué son regret de ne pas voir l’agression dont elle a été victime dans le film.

Les faits remontent à 1991, Dee Barnes interviewe Ice Cube sur les tensions au sein du groupe N.W.A (Niggaz With Attitudes) dont il fait partie. Ce dernier explique les raisons de la tourmente et son choix de quitter le groupe qui compte entre autre Dr Dre.

Furieux de la mauvaise publicité qui découle de cette interview, Dr Dre aurait violemment agressé Dee Barnes au cours d’une soirée.

L’ancienne animatrice qui relate cet incident pour la première fois, dénonce également le fait que cette agression à conséquences traumatiques est d’autant plus douloureuse car elle est banalisée. En effet, certains rappeurs à l’instar d’Eminem dans son titre « Guilty Conscious », cite l’événement en parlant de simple gifle.

Pourtant, le mois dernier, Dr Dre a surpris lors d’une déclaration au New York Times :

« il y a 25 ans, j’étais un jeune homme buvant beaucoup trop sans vraie structure dans ma vie. Cependant, rien de tout cela n’est une excuse pour ce que j’ai fait. J’ai été marié 19 ans et chaque jour, je travaille pour être un homme meilleur pour ma famille (…) Je fais tout ce que je peux pour ne plus ressembler à cet homme ».

Le célèbre producteur avait également ajouté : « toutes les femmes que j’ai pu blesser ; Je regrette profondément ce que j’ai fait et je sais que cela aura toujours un impact dans nos vies »

Des aveux sans doute insuffisants au regard de Dee Barnes qui aurait préféré que les faits apparaissent dans le film biographique.

Pour lire la vidéo de Dee Barnes :

 

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook