• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • PAUL KAGAMÉ : « LE TEMPS DU BABY-SITTING (OCCIDENTAL) EST RÉVOLU »

PAUL KAGAMÉ : « LE TEMPS DU BABY-SITTING (OCCIDENTAL) EST RÉVOLU »

PAUL KAGAMÉ : « LE TEMPS DU BABY-SITTING (OCCIDENTAL) EST RÉVOLU »

Le président rwandais, président en exercice de l’Union Africaine dans sa politique de libéralisation du continent, appelle les Africains à ne plus attendre de l’aide étrangère : «Nous ne grandirons jamais tant que nous estimerons avoir un besoin éternel de baby-sitters européens, américains, asiatiques ou autres (…) moins le monde se préoccupe de nous, plus nous sommes en mesure de nous préoccuper de nous-mêmes. Nous devons comprendre que le temps du baby-sitting est révolu» a déclaré le président dans un entretien accordé à Jeune Afrique.

Dans cette lancée, le président Paul Kagamé a décidé de mettre en place une politique douanière afin de financer en partie l’Union Africaine (UA) qui est financée en grande partie par les puissances étrangères.

En effet, le continent noir doit faire face à de nouveaux enjeux économiques et politiques. Le président Kagame avait à cœur ‘’le financement de l’Union Africaine’’, une réforme qu’il jugeait importante:. Pour y arriver, il a décidé de taxer les importations au sein de l’Union Africaine. l’Afrique ne peut pas prendre de décision indépendante tant qu’elle reste financée en grande partie par des puissances étrangères pense l’actuel chef du continent. Pour lui, cette taxe, qui devrait s’élever à 0,2 % sur chaque importation, devrait permettre à l’institution de se passer d’une partie du financement étranger.
Une taxe que les USA ont tenté de faire supprimer en vain.

Selon Jeune Afrique, la mission américaine à Addis-Abeba a fait pression sur l’Union Africaine en lui adressant un courrier dans lequel elle fait part de son inquiétude à propos de ce projet de taxe voulut par le leader de l’institution panafricaine, signé à ce jour par une vingtaine de pays africains, et a demandé à ce que les règles du commerce international soient respectées.

Dunamis Adjigo

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook