• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • PAUL BIYA DEMANDE UN « COMPTAGE PHYSIQUE » DES FONCTIONNAIRES

PAUL BIYA DEMANDE UN « COMPTAGE PHYSIQUE » DES FONCTIONNAIRES

Ne dit-on pas qu’un peuple a dirigeants à son image, et qu’il (peuple) s’en inspire ? Le très absentéiste, et Roi fainéant du Cameroun, j’ai cité Paul Biya exige un comptage physique des fonctionnaires. Me dira-t-on, « c’est l’église qui se moque de la charité, ou alors tout simplement : ne faites pas ce que je fais » dans quel but ce président d’Afrique centrale, résidant permanent en suisse peut-il faire l’appel « comme dans une salle de classe » ? c’est dans le but de réduire les dépenses de l’Etat,le président de la république Paul Biya dans les grandes lignes de l’exercice budgétaire 2018 publiées dans la circulaire datant du 20Juin 2017,en 84 points le président de la république a donné les orientations décryptées par le quotidien de l’économie qui va insister sur le point 33 relatif aux dépenses de personnel « il faudra veiller au renforcement de l’assainissement de cette catégorie de dépenses » souligne le président Biya qui selon le quotidien va annoncer la conduite d’une opération de « comptage physique » des personnels de l’Etat pour les actifs, de contrôle et de sécurisation des ayants-droit pour les personnels.

Un assainissement qui sonne comme une guerre lancée par le président contre les fonctionnaires voleurs ayant fait de la fonction publique une mafia à leurs services. Trop de fonctionnaires fictifs dans l’administration publique camerounaise,outre les pratiques mafieuses étant connus de tous tels que le ‘’Mboma’’ qui permet à plusieurs agents publics civils comme militaires de bénéficier de plusieurs salaires, il y a des fonctionnaires résident à l’étranger qui continuent de toucher les salaires, certains une fois intégrés dans l’administration publique vont s’installer à l’étranger et continuent de percevoir les salaires, on a des épouses de diplomates qui continuent de percevoir les doubles salaires au Cameroun et dans leurs pays de résidences. Le président Biya ordonne également que les textes disciplinaires de la Fonction publique soient révisés afin de mieux sanctionner les ‘‘abandons de poste, et de bien définir les délais de prescription’‘. Le président Paul Biya va recommander au gouvernement « l’optimisation des recrutements dans la Fonction publique », car de son avis, les nouveaux « recrutements devront correspondre aux besoins réels des administrations en fonction des postes de travail identifiés et surtout, ils devront être pertinents et soutenables ».

Les dégâts financiers provoqués par ces malversations ne sont pas totalement maîtrisés par les autorités. Toutefois, lors d’une précédente opération de ce type, cinq milliards de francs CFA par mois ont été ‘‘sauvés’‘ par l‘État. La fonction publique camerounaise est considérée comme le ventre mou de l’émergence du Cameroun de par les pratiques mafieuses de certains cadres administratifs, le favoritisme, la corruption et l’inertie.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook