OUGANDA : L’ÉDUCATION SEXUELLE AUX ENFANTS DE 3 ANS

Les enfants à l’âge préscolaire (trois à cinq ans) apprendront à mieux connaître «les parties de leur corps, les parties intimes et les types d’attouchements corporels», a déclaré le sous-secrétaire du ministère de l’Éducation Aggrey Kibenge au portail d’information en début de cette semaine.

Il avait justifié l’enseignement de l’éducation sexuelle destinée aux enfants de trois ans par le fait qu’elle développera la conscience de l’enfant, son refus et ses compétences communicatives, et les aidera à devenir des citoyens responsables.

Kibenge a expliqué que tous les élèves du système scolaire recevront une éducation sexuelle découpée en cinq parties assorties des programmes d’études élaborés par le Centre national de développement des programmes.

Les autres catégories d’enfants sont les élèves du primaire (de six à neuf ans) à qui l’on enseignera la vie privée, la puberté et la grossesse; ceux du primaire supérieur (de 10 à 12 ans) à qui l’on enseignera l’hygiène personnelle pendant la puberté, la virginité et l’abstinence; ceux élèves du secondaire (13 à 16 ans) et les étudiants des établissements d’enseignement supérieur (17 ans et plus).

Au Nigeria, il y a un débat en cours sur le programme complet d’éducation sexuelle (CSE) dans les écoles.

Malgré les le soutien de l’UNESCO pour l’intensification et le maintien du programme global d’éducation sexuelle (ESC) dans les écoles élémentaires de quelques pays en voie de développement dans le monde, de nombreux Nigérians ont protesté contre le programme.

Un manuel de sciences sociales destiné aux plus petits et écrit par S. O. Omotuyole a été sévèrement critiqué pour son contenu portant sur les «moyens de donner et de recevoir du plaisir sexuel et de développer la proximité sans rapports sexuels».

Les baisers, les caresses et la « masturbation mutuelle » figurent parmi les solutions recommandées par ce livre aux enfants pour vivre dans l’abstinence.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook