• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • Ouganda : Bobi Wine lance une campagne pour démystifier le port du béret rouge

Ouganda : Bobi Wine lance une campagne pour démystifier le port du béret rouge

La pop star ougandaise et aspirant à la présidentielle Bobi Wine a posté jeudi, sur son compte Twitter, une vidéo le montrant dénonçant l’interdiction par le gouvernement de son béret rouge pour les personnes qui ne font pas partie des forces armées. Le port de cet accessoire militaire par des civils est désormais passible dans le pays d’une « peine de prison ne pouvant pas excéder les cinq ans ». 

Un porte-parole du Mouvement populaire du peuple de Bobi Wine, 37 ans, a déclaré que le béret avait été interdit en raison par le gouvernement raison de sa « peur » et de sa « panique ». Dans la vidéo, où la bande-son est rythmée par une émotion, le politicien affirme que le béret est un symbole du « désir de changement ».

Le parti a insisté sur le fait que l’insigne du béret des Forces de défense du peuple ougandais était différent de celui de son béret, qu’ils appellent « un symbole de résistance ». En portant le béret, les Ougandais « ne commettent aucun crime », a insisté Bobi Wine.

« Le Pouvoir du peuple est plus fort qu’un béret rouge, nous sommes plus grands que notre symbole. Nous sommes un mouvement politique en plein essor qui lutte pour l’avenir de l’Ouganda et nous continuerons notre combat pour la démocratie et la prospérité de tous les Ougandais », a-t-il déclaré.

Une femme portant le béret dans la vidéo a déclaré que la coiffe était « un symbole d’espoir pour de nombreuses femmes ougandaises, jeunes et âgées, qui ne peuvent pas participer efficacement au processus démocratique de notre pays ».

En Ouganda, Bobi Wine (Robert Kyangulanyi de son vrai nom) qui avant tout un musicien populaire est aussi connu pour l’un des opposants les plus farouches du président Yoweri Museveni, 75 ans, au pouvoir de 1989, ce qui lui a valu déjà plusieurs arrestations. Il avait notamment déclaré à l’endroit de l’actuel chef d’État, lors d’un rassemblement à Kampala, le 24 juillet : « Au nom du peuple d’Ouganda, je vous défie (Yoweri Museveni) lors d’une élection libre et juste en 2021 ». Depuis le 11 juillet 2017, il est député de la circonscription de Kyaddondo East dans le district de Wakiso, dans la région centrale du pays.

Stéphane BAI

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook