ORLÉANS: UNE ADJOINTE AU MAIRE VICTIME DE RACISME

À la suite de l’affaire Jeanne d’Arc, une adjointe d’Orléans dépose plainte contre des propos racistes. Pour rappelle une jeune fille métissée de 17 ans doit incarner Jeanne d’Arc lors des fêtes Johaniques 2018.

Mathilde Edey Gamassou, l’adolescente choisie comme Jeanne d’Arc et et Béatrice Odunlami, adjointe chargée de l’événementiel, à Orléans, lors des fêtes johanniques de 2014 ont toutes les deux,un parent ou un grand-parent béninois. Les deux femmes sont nées en France et ont la nationalité française. À cela s’ajoute l’appartenance de Béatrice Odunlami au parti La République En Marche. Il n’en aura pas fallu plus pour que la fachosphère se déchaîne sur Twitter et sur plusieurs sites internet.

L’élue, adjointe en charge de l’événementiel, a déposé plainte vendredi au commissariat pour incitation a la haine raciale , en son nom propre et au nom de la mairie, a indiqué le magistrat. Une enquête a été ouverte à la sûreté départementale pour déterminer l’origine de ces injures. En effet elle a pu voir sur les réseaux sociaux plusieurs injures et rumeurs a son égard dont des allusions sur un « lien imaginé avec des personnes de confession juive »

Elle a notamment été attaquée sur Twitter et divers sites internet qui l’accusent notamment d’être à l’origine d’un « complot franco-béninois » et la traitent de « négresse inféodée aux juifs ».

« J’estime qu’en tant qu’élue de la République, élue par des citoyens, je représente, de manière générale, les institutions. Il y a un droit en France et j’ai fait valoir ce droit. On ne peut pas laisser passer des propos comme ça […]Mon rôle d’élue a été attaqué, il y a les propos racistes… J’estime qu’en tant qu’élue de la République, élue par des citoyens, je représente, de manière générale, les institutions. Il y a un droit en France et j’ai fait valoir ce droit. On ne peut pas laisser passer des propos comme ça. Je porte plainte contre cette idée que l’on puisse impunément faire ça[…]Je ne peux pas faire autrement : j’ai été adjointe à la jeunesse. Que vont-ils penser si je me laissait insulter sur le Net sans rien dire

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook