LE NOUVEAU SPONSOR D’ARSENAL S’APPELLE « RWANDA »

« Visit Rwanda » c’est ce qu’on lira désormais comme logo sur la manche gauche du maillot d’Arsenal, et ce, à partir de la saison prochaine. Kagamé veut attirer les touristes et les investisseurs dans son pays (qu’il est entrain de transformer avec une vitesse incroyable), et le meilleur moyen qu’il a trouvé est celui de scotcher le nom du pays africain, au maillot des Gunners.

C’est ce mercredi que le club anglais a annoncé: Le Rwanda a signé un contrat de sponsoring avec nous, notre maillot portera donc à partir de la saison prochaine le logo « Visit Rwanda », sur sa manche gauche.

Le président rwandais Paul Kagame ne cache pas souvent son amour pour le club londonien. Grand supporter donc d’Arsenal, le 1er magistrat Rwandais exprime souvent, sur les réseaux sociaux, son avis sur les performances du club.
Avec une durée de trois ans et dont le montant n’a pas été précisé, ce contrat s’inscrit dans le cadre de la politique des autorités rwandaises de promouvoir leur pays comme une destination touristique sûre et attractive.

« Le maillot d’Arsenal est vu 35 millions de fois par jour à travers le monde, et nous sommes une des équipes les plus regardées de la planète », a déclaré Vinai Venkatesham, directeur commercial d’Arsenal, cité dans un communiqué.

L’accord prévoit par ailleurs que les joueurs et joueuses d’Arsenal se rendront au Rwanda, et que des entraîneurs du club y donneront des stages afin de promouvoir le développement du football.
Ce petit Etat d’Afrique de l’Est a donc voulu suivre les pas du Qatar qui avait signé un accord avec le grand club espagnole de Barcelone. Mais l’Atletico Madrid avait eu aussi le même contrat avec l’Azerbaïdjan dans le passé.

Cette annonce du nouveau contrat entre le Rwanda et Arsenal a pris fin par une autre nouvelle qui officialise mercredi matin le recrutement d’Unai Emery, ancien coach du Paris Saint-Germain, en remplacement d’Arsène Wenger.

VINCINQ ZEROWIT

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook