• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • Au Nigeria, l’avance du loyer fixée à plus de 11 millions FCFA (16 770 euros)

Au Nigeria, l’avance du loyer fixée à plus de 11 millions FCFA (16 770 euros)

Au Nigeria, avant de remettre les clés de leurs maisons, les propriétaires exigent plus de 11 millions de FCFA (16 770 euros) d’avance sur le loyer. C’est le cas de l’île Victoria, près du principal quartier d’affaires, où le montant des cautions part de 640 000 FCFA (976 euros) à 12 950 000 FCFA (19 742 euros) d’avance. Un logement pour des personnes à revenu moyen ou élevé peut ainsi coûter entre 2 900 000 FCA (4 421 euros) et 23 500 000 FCFA (35 826 euros). Des sommes pratiquement impossible à payer, particulièrement pour les jeunes travailleurs vivant dans la capitale.

Mais cette flambée des prix des loyers n’est que la conséquence d’autres inflations. Celles du coût du terrain et de la construction à Lagos. En plus de cela les petites propriétés sont rares vu que ceux qui débutent dans le marché locatif les préfèrent. S’il est vrai que le système de paiement initial convient aux propriétaires, les innovations liées à l’augmentation pourraient être d’un avantage pour les locataires. Permettant à certains jeunes entrepreneurs d’obtenir des appartements de moyen ou haut standing dans des quartiers résidentiels. Ce qui est nettement mieux par rapport à la colocation pratiquée par d’autres jeunes professionnels.

Si certaines entreprises offrent des prêts à leurs employés, d’autres personnes se tournent vers des réseaux de prêts informels ou les parents pour obtenir de l’argent. Cependant un site de location numérique appelé Fibre aide des jeunes comme Bankole Oluwafemi, entrepreneur en technologie, à trouver plus facilement et rapidement des logements. Elle permet en quelques clics de louer des propriétés. Les locataires ont ensuite la flexibilité de payer mensuellement ou trimestriellement, ce qui change la donne dans l’industrie immobilière de la ville. Demi Ademuson et Obinna Okwodu ont la plateforme il y a trois de cela et se sont associés à des propriétaires et des promoteurs pour offrir des logements de qualité.

« Il s’agit d’un obstacle très important pour les personnes d’accéder tout simplement au logement », dit Obinna Okwodu qui pense que la flexibilité de paiement doit être un atout majeur pour louer un appartement. Selon l’analyste immobilier Dolapo Olumidire, les propriétaires de maisons à Lagos font la loi sur le marché locatif. « Ils ont le pouvoir de dicter ce qu’ils veulent aux locataires » dit-il. Pourtant, en 2011, le gouvernement nigérian a introduit une législation qui limite le droit des propriétaires à demander ou à recevoir plus d’un an de loyer de la part des locataires potentiels. Législation qui jusque-là semble difficile à appliquer.

Harris Djiro

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook