• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • Niger : plus de 70 soldats tués dans une attaque terroriste

Niger : plus de 70 soldats tués dans une attaque terroriste

Un combat intense a opposé mercredi des éléments du groupe État Islamique dans le Sahara (EIGS) et une unité des forces loyaliste au camp d’In-Atès, à la frontière malienne situé à 250 km de Niamey, la capitale du Niger. Causant la morts de près de 70 soldats, cette attaque est la plus meurtrière jamais enregistrée dans cette zone frontalière avec le Mali.

Les terroristes avaient visiblement soigneusement préparé leur opération du 11 décembre. Dès les premiers coups de feu, ils ont détruit la poudrière et le centre de transmission, privant les soldats de l’accès à leurs munitions et de toute communication avec l’extérieur. C’est seulement 6h après les premiers tirs qu’un véhicule de liaison a réussi à rallier à 21h le poste militaire d’Ayorou, distant de 80 kilomètres, pour donner l’alerte.

L’attaque a été revendiquée par le groupe terroriste d’Iyad Ag Ghali, le consortium d’Aqmi, Ansar Dine et al-Mourabitoun vers lequel déjà les regards se tournaient, vue l’ampleur des moyens utilisés. Celui-ci pourrait aussi avoir eu le renfort des combattants d’Abou Walid al-Sahraoui, au vu du nombre de motos utilisées.

C’est la seconde fois que ce poste est attaqué en l’espace de six mois. En juillet dernier, 18 soldats nigériens avaient trouvé la mort dans un assaut mené par les hommes d’Abou Walid al-Sahraoui.

Prince Khalil

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video