• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • NIGER : L’EXPLOSION D’UN CAMION-CITERNE À NIAMEY FAIT 58 MORTS

NIGER : L’EXPLOSION D’UN CAMION-CITERNE À NIAMEY FAIT 58 MORTS

Au moins 58 personnes sont mortes et une quarantaine d’autres blessées lundi après l’explosion d’un camion-citerne à quelques centaines de mètres de l’aéroport international de Niamey. Un accident causé par un « riverain » qui aurait « laissé sa  moto en marche » près du véhicule, selon le ministre de l’Intérieur nigérien, Mohamed Bazoum.

Un « véritable drame »

« Cette explosion, intervenue lundi aux environs de 01h00 (locale et GMT), a fait 58 morts dont 55 sur place, et trois ayant succombé des suites de leurs blessures », a annoncé la présidence nigérienne dans un communiqué.

Le ministre de l’Intérieur Mohamed Bazoum qui s’est dit « en proie à un sentiment d’affliction totale » par ce « véritable drame » a confirmé ce bilan provisoire. « Malheureusement, il y a (…) 37 blessés dont la plupart dans un état très grave, des brûlures de deuxième et troisième degrés, qui ont été acheminés dans différents hôpitaux de Niamey et seront pris en charge par le gouvernement », a-t-il précisé.

D’après le ministre de l’Intérieur, qui s’est rendu sur place ce lundi matin aux côtés du Premier ministre, Brigi Rafini, un « riverain serait à l’origine de l’explosion ». L’homme en question, « un motard venu pour siphonner l’essence avec un bidon », aurait « laissé sa moto en marche », a précisé Mohamed Bazoum, citant des témoignages.

« J’ai vu un feu sur le côté et tout s’est embrasé »

« Il y a des corps qui sont littéralement calcinés, ce sont malheureusement les plus nombreux sur lesquels il est difficile de faire un travail (d’identification). Il y a en revanche des corps dont l’état pourrait permettre une certaine identification et la police judiciaire en rapport avec les chefs de quartiers de la zone vont s’atteler à cette identification », a-t-il conclu.

Selon des témoins interrogés par un journaliste de l’AFP, le camion s’est renversé sur les voies de chemin de fer à la sortie de la ville, à quelques centaines de mètres de l’aéroport international de Niamey qui n’a pas été affecté.

« Quand je suis sortie, j’ai vu le camion couché. Les gens sont venus de toutes parts pour prendre l’essence. Puis j’ai vu un feu sur le côté et tout s’est embrasé », a affirmé une collégienne sur place lundi matin à l’AFP ».

Le président Mahamadou Issoufou s’est rendu lundi à l’Hôpital national de Niamey, où 31 blessés ont été transférés, 3 victimes étant soignés à l’Hôpital de référence de Niamey, 2 autres à l’Hôpital national de Lamordé et une victime au Centre hospitalier régional (CHR) de Poudrière.

NN

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook