NEW-YORK : UN HOMME NOIR ABATTU PAR LA POLICE

Des policiers new-yorkais ont abattu mercredi à Brooklyn Saheed Vassell qui pointait un tuyau qu’ils ont pris pour une arme, provoquant des tensions dans le quartier sur fond de controverse toujours vive sur les violences policières. C’est suite à  «trois appels différents» faisant état d’un individu en possession d’un revolver que la police a débarqué dans un quartier de Brooklyn.

À leur arrivée sur place, Saheed Vassell a pointé un tube en métal de la taille d’une arme de poing dans leur direction en prenant une «posture de tir», selon le témoignage des policiers. Quatre officiers – un en uniforme et trois en civil qui ont alors tiré à dix reprises sur l’homme qu’ils ont mortellement blessé.

Saheed Vassell 34 ans d’origine jamaïcaine était soudeur, père d’un adolescent. Il était connu à Crown Heights pour ses troubles mentaux, mais pas pour des actes de violences. Selon son père cité par Daily News, Saheed Vassell était bipolaire mais ne suivait plus de traitement depuis plusieurs années.

Peu après la fusillade, des dizaines de personnes se sont rassemblées sur les lieux, dans un face-à-face parfois tendu avec les policiers déployés. Beaucoup criaient et dénonçaient le comportement de la police, selon des images diffusées en direct sur Facebook.
Cet incident survient alors que les manifestations se sont succédées ces derniers jours à Sacramento, en Californie, pour dénoncer la mort de Stephon Clark, un jeune Afro-américain armé abattu par les policiers le 18 mars dernier.

Plusieurs villes américaines se sont embrasées ces dernières années après des bavures policières dont les Noirs ont été les premières victimes.

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook