• Accueil
  • >
  • NEGROW’HAIR
  • >
  • [NEGROW’HAIR] SEPT RAISONS POUR LESQUELLES VOUS DEVEZ CESSER D’UTILISER L’HUILE DE COCO ET LE BEURRE DE KARITE SUR VOS CHEVEUX

[NEGROW’HAIR] SEPT RAISONS POUR LESQUELLES VOUS DEVEZ CESSER D’UTILISER L’HUILE DE COCO ET LE BEURRE DE KARITE SUR VOS CHEVEUX

 

Récemment, une styliste capillaire a mis le doigt sur un point majeur. Coiffeuse professionnelle de profession, Aeleise Jana, déclare qu’elle voudrait que l’on « arrête d’utiliser l’huile de noix de coco et le beurre de karité. »

Euh…Cette femme aurait-elle perdu l’esprit ?!

Eh bien non, bien au contraire ! De surcroît, Aeleise est une coiffeuse professionnelle pour cheveux naturels auto-proclamée et « passionnée des cheveux frisés » qui a vu plus d’une centaine de clients défiler et qui partageaient un certain nombre de choses en commun concernant leurs problèmes de cheveux. Parmi eux, des plaintes concernant leurs cheveux secs et crépus venaient en tête. Ces femmes là utilisaient l’huile de coco et le beurre de karité régulièrement, voire quotidiennement.

Aeleise Jana a donc accepté de partager ses connaissances professionnelles et de nous dire pourquoi elle veut que nous arrêtions  l’utilisation de l’huile de noix de coco et du beurre de karité.

 

Aeleise

 

Voici donc 7 raisons de ne plus y avoir recours…

 
1. Ces huiles sont lourdes :

Dans le domaine des huiles, celles à base de beurre de karité et noix de coco sont parmi les plus lourdes. En fait, elles sont si lourdes, qu’elles peuvent créer une barrière entre la racine de vos cheveux et l’eau. Aeleise Jana explique que le beurre de karité et l’huile de coco utilisés par la plupart des consommateurs, étouffent les cheveux et le cuir chevelu :

« L’humidité = eau » ; « Huile = étanchéité ». Si vous ne retirez pas la couche d(huile de la base de votre chevelure afin de permettre à l’eau d’entrer dans la cuticule, vous « hydratez » des cheveux secs. »

 
2. Elles conduisent à des cheveux secs :

il est fort est à parier que vous avez l’impression que vos cheveux sont hydratés d’après la brillance que votre huile ou/et beurre leur donne.

Or, selon notre passionnée du cheveux frisé : « L’eau s’évapore de nos cheveux entre 4 et 7 jours des cheveux, alors en y ajoutant de l’huile de noix de coco ou du beurre de karité puis en lavant le tout à l’aide de shampoing sans sulfate, aux composants légers, vous contribuez au phénomène de cheveux secs. »

 
3. Elles causent les frisottis :

Lorsque les cheveux sont lavés et imprégnés soit d’huile de coco, soit de beurre de karité, ils sont dans l’impossibilité d’absorber l’humidité provenant de l’atmosphère. Selon Aeleise, « tout ce qui se trouve sur le dessus de ces vaisseaux capillaires déjà étouffés, retient l’eau dedans et dehors. » Dans le cas de l’huile de noix de coco et du beurre de karité, nous retenons l’eau sur la surface des cheveux, on ne lui permet pas d’accéder jusqu’à nos racines.

Elle va même plus loin dans son explication : « Une fois que l’eau stockée dans les cheveux s’évapore (après 4-7 jours), les cheveux se dressent sur la tête vers l’atmosphère pour obtenir de l’eau. (Exemple: cheveux frisottis, secs et rugueux). »

 
4. Elles n’ hydratent pas les cheveux :

Eau= humidité ; Huile= Liquide préventif. Il n’y a aucune utilité d’avoir les huiles (naturelles ou à base de pétrole) sur les cheveux à part les étouffer et les faire briller. Un cuir chevelu sain contient des glandes sébacées qui fournissent une couche protectrice pour la peau du cuir chevelu. Les huiles légères qui forment une barrière protectrice autour du cheveux sont très bien. Ce qui l’est moins, ce sont les hiles qui absorbent (l’huile de coco et beurre de karité) et qui bloquent l’eau hors des cheveux.

 
5. Vous en utilisez beaucoup trop :

Vous avez de l’huile de coco partout … Il y en a sur votre chemise, dans votre œil (et ça brûle!), sur votre homme. En fait, il vous suffit de passer vos mains dans vos cheveux  pour pouvoir hydrater votre corps tout entier. Votre chemise préférée, vos yeux ou votre homme n’ont pas à souffrir de votre abus d’huile de coco.

 
6. Elles ne se dissolvent pas dans l’eau :

La coiffeuse et styliste professionnelle Aeleise Jana suggère des ingrédients alternatifs comme l’aloe vera, la racine de guimauve, l’huile de jojoba, l’huile d’amande douce, etc… Ils sont solubles dans l’eau ou aptes à être facilement enlevés avec un nettoyant doux et donc plus bénéfiques pour les cheveux. En outre, un hydratant pour cheveux avec une formule basse en pH, permet d’alléger les cheveux en laissant passer l’eau, permettant ainsi une meilleure hydratation de ces derniers.

 

7. Elles provoquent la cassure du cheveux :

Vous êtes un fervent utilisateur de l’huile de noix de coco ou beurre de karité et vous l’utilisez religieusement. Non seulement, vous pensez que cela est le Saint Graal à votre régime capillaire mais vous insistez également sur l’utilisation de shampoing sans sulfate. Or, souvent un shampooing sans sulfate ou co-lavage ne comprend pas les agents tensioactifs qui sont assez puissants pour enlever l’accumulation d’huile contenue dans vos cheveux. Vous répétez le processus encore et encore sans véritable résultat et assez vite vous vous retrouvez avec des cheveux secs en permanence. Le conseil de notre coiffeuse pro est la réduction ou l’élimination de l’utilisation de l’huile de noix de coco et du beurre de karité, afin d’ éliminer l’utilité de se servir de shampooings plus aggressifs.

——————————————————————————————–
FACULTATIF—————————————————————————-

Préparez-vous pour « Les 30 Jours des Cheveux en mode Detox ! »

Pendant ce défi de 30 jours, nous vous demandons  de ne pas utiliser d’huile de noix de coco, ni de beurre de karité, ni d’huile de ricin ou encore du gel Eco Styler dans votre routine capillaire. Notre challenge est conçu pour vous apprendre à repenser la façon dont vous choisissez et utilisez les produits tout en préserver vos cheveux.

Le résultat vous laissera sans voix !

 

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook