• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • NAOMI CAMPBELL VICTIME D’UN RACISME « RÉVOLTANT » DANS UN HÔTEL FRANÇAIS

NAOMI CAMPBELL VICTIME D’UN RACISME « RÉVOLTANT » DANS UN HÔTEL FRANÇAIS

Malgré sa popularité et sa longue carrière de top model, Naomi Campbell n’échappe pas, elle aussi, aux actes de racisme. C’est du moins ce qu’elle a révélé dans l’entretien qu’elle a accordé à Paris Match le 27 juillet dernier. Se penchant sur la question de la diversité dans le domaine de la mode, la vedette britannique d’origine a confié que  « le défi est permanent », le mannequin a raconté un fâcheux incident survenu lors du récent Festival de Cannes. Un territoire pourtant acquis à la reine du podium, qui anime un défilé de mode caritatif annuel pendant l’événement.

« Moments révoltants »

« J’étais récemment dans une ville du sud de la France, au moment du Festival de Cannes, où l’on m’avait conviée à participer à un événement dans un hôtel dont je tairai le nom, a affirmé mannequin top model âgée de 49 ans. On n’a pas voulu nous laisser entrer, mon amie et moi, en raison de la couleur de ma peau. Le type à l’entrée prétextait que le lieu était complet. Mais il laissait passer d’autres personnes ».

Campbell, également militante, considère cet incident comme une autre raison pour laquelle elle continue de se battre pour l’égalité. « C’est à cause de moments révoltants comme celui-ci que je continuerai à m’exprimer et à me faire entendre », a-t-elle confié en mentionnant également dans son entretien le mentorat de feu Nelson Mandela : « Mandela a ouvert mes yeux, mon cœur et m’a montré le chemin. Avec lui, j’ai beaucoup appris ».

Du « rêve américain » à la « passion africaine »

Et bien que la top-modèle ait continuellement parcouru le monde au cours de ses 30 ans de carrière maintenant de 30 ans, elle se rappelle qu’au début, « je n’avais qu’une idée en tête : découvrir l’Amérique. J’ai vu tellement de films ! Pour un premier voyage, nous sommes rentrés de la Nouvelle-Orléans à Baton-Rouge, puis à Alabama (Mississippi) et à Pensacola (Floride). Pour une jeune fille noire, découvrir le sud des États-Unis a été une expérience très intense ».

Aujourd’hui, elle est devenue une combattante expérimentée des droits des personnes de couleur et ne manque aucune occasion pour faire savoir que l’Afrique est sa plus grande ambition. Naomi Campbell s’appuie sur le succès de sa chaîne YouTube lancée en novembre 2018, pour mener à bien cette mission.

« Mon rêve est d’aller dans tous les pays africains », a-t-elle confié à Paris Match. « J’ai encore beaucoup à faire. Je veux changer la perception de ce continent et encourager les peuples de notre monde à investir dans les infrastructures. Pour cette mission, je ne serai jamais fatiguée ».

Stéphane BAI

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook