[MUSIQUE] LA DÉFONCE, LE NOUVEAU RAP US

« Smoke weed every day » nous avait conseillé le regretté Nate dogg sur le classique de Dr Dre « The Chronic 2001 », chronic qui signifie marijuana dans les quartiers West Coast.

Nous avons aujourd’hui Rick Ross, T.I, Waka Flocka Flame ovationnés grâce à leur bande-son sudiste qui prône le trafic de drogue, la vie de gangster aux textes inspirés par la mythomanie dont la violence des propos n’est reflétée que dans le rap game au flow ralenti et introspectif. Rappelons que Rick Ross fut gardien de prison avant de se tourner vers le rap.

Et ces dernières années, des artistes débarquent avec des mixtapes et des albums qui traitent de leur accoutumance aux drogues et à la défonce.

WIZ KHALIFA

Rap cool, tous ses albums sont des Odes à la drogue qu’il fume, roule ou fait tourner.

KID CUDI

Psychédélique, proche de Kanye West et Drake dont il écrivait les sons il confie ses addictions pour la marijuana et la coke à travers des beats éclectiques.

 

EARL SWEATSHIRT

Ce jeune de 17 ans est tout simplement inquiétant, ce clip vous expliquera le cas.

 

KENDRICK LAMAR

Kendrick est certes un consommateur mais beaucoup plus censé avec des textes très profonds qui considère la génération des années 80 comme inévitablement addict.

Ecrit par Alisson Leslie Da Cruz

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video