• Accueil
  • >
  • MUSIQUE
  • >
  • [MUSIQUE] KERY JAMES DÉPLORE « UNE BAISSE DE QUALITÉ ET D’AUTHENTICITÉ DANS LE RAP »

[MUSIQUE] KERY JAMES DÉPLORE « UNE BAISSE DE QUALITÉ ET D’AUTHENTICITÉ DANS LE RAP »

Cela fait désormais plusieurs années que Kery James a pris ses distances avec le rap. « Depuis 1999, j’ai décroché avec le rap et je ne valide pas du tout le chemin qu’a pris notre musique, surtout au niveau du message, s’il en reste un… », expliquait-il au mois de mai 2013 à l’occasion d’un chat avec les internautes de Metro. Depuis, le natif des Abymes (Guadeloupe) n’a pas changé d’avis, bien au contraire. Il a même expliqué qu’il ne ferait plus de « rap classique ».

A l’époque, on espérait éveiller les consciences

En marge d’un concert à Montréal, dans le cadre du festival des FrancoFolies, l’ancien membre de la Mafia k’1 Fry a dressé un constat implacable sur l’état du rap en France. « D’après moi, ce n’est plus ce que c’était. Je conçois que le rap originel était conscient, c’est-à-dire qu’il avait un sens et qu’il véhiculait un message sans quitter le but d’amener à une réflexion, à se poser des questions. A l’époque, le rap constituait un art bien singulier dans lequel on parlait de nos conditions, de notre vision du monde et où l’on exprimait nos revendications. On espérait ainsi éveiller les consciences », se souvient Kery James, qui a débuté sa carrière au début des années 90.

L’abondance de nouveaux rappeurs injecte un flou

L’ex-leader du groupe Ideal J porte un regard désabusé sur la musique qu’il a tant aimé. « Aujourd’hui, la nouvelle scène ne propose plus ce genre de messages. On observe ainsi une baisse de qualité et d’authenticité dans le rap. L’abondance de nouveaux rappeurs, je parle pour la scène française, injecte un flou et une ambiguïté au sens du mouvement et le détourne de son état d’origine, celui de faire passer un message conscient », analyse l’artiste de 36 ans pour le site Patwhite.

Source: http://www.booska-p.com/new-kery-james-a-le-rap-ce-n-est-plus-ce-que-c-a-tait-a-n30890.html

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook