MORTE POUR AVOIR VOULU LES FESSES DE BEYONCE !

Aujourd’hui, la chirurgie esthétique n’est plus sujette de critique. Toutes les bourses y ont accès et ces pratiques deviennent banales, d’autant plus que désormais des parents donnent leur accord pour que leur enfant mineur y ait recours. Le marché s’élargit, les faux médecins s’installent et des risques s’accroissent davantage depuis la banalisation de la chirurgie esthétique. Désormais, les patients se précipitent vers le marché noir pour bénéficier des prestations peu coûteuses de chirurgiens imposteurs, parfois dénichés sur Internet ou sur le conseil d’un ami.

Kelly, journaliste indépendante pour BET Networks, était le rayon de soleil de ceux qui l’ont connue. Belle, dynamique et toujours de bonne humeur, elle savait apporter le bonheur autour d’elle et aimait exhiber ses formes voluptueuses sur la toile. Fan de Beyonce et Nicki Minaj, Kelly enviait leur « popotin », et était prête à tout pour avoir un fessier aussi volumineux que le leur. Même s’il lui fallait braver la mort !

Un ami lui donne alors le contact d’une femme médecin du Queens. Cette dernière fixe rendez-vous à la jeune journaliste dans un endroit privé, non déclaré, au sous – sol d’une maison du Queens. Kelly accepte de s’y rendre accompagnée de sa maman. Les deux femmes auraient- elles pu se douter de quelque chose à ce moment ? Certainement pas !

La supposée chirurgienne entreprend alors de réaliser des injections de silicone à sa patiente, prête à tout pour un fessier façon « Beyonce ». Seulement quelques minutes après la piqûre, Kelly a du mal à respirer, elle étouffe. Sa mère se précipite à son chevet pour lui faire un bouche-à-bouche pendant que la chirurgienne imposteur s’enfuit. Transportée par les secours à l’hôpital le plus proche, Kelly va mourir peu de temps après son arrivée. Elle avait 34 ans et voulait les fesses de ses rêves, mais elle a choisi le mauvais praticien.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video