MORT DE NAOMI : QUE DISENT PARENTS ET AVOCATS ?

Alors que juste après sa mort personne ne pouvait imaginer que des millions de personne allait se lever pour demander justice, la mort de Naomi est devenue une histoire d’envergure nationale voir internationale. Ceci à cause de l’enregistrement audio de son appel téléphonique.

Face à la montée de la colère de plusieurs citoyens, le parquet de Strasbourg a ouvert une enquête pour non-assistance à personne en péril.

Au cours d’une conférence de presse, ce jeudi, les parents de Naomi quant à eux ont fait savoir certaines questions qui les tourmentent depuis près de 5 mois après la mort de leurs filles.

Qu’est-ce qui a tué ma fille ? Pourquoi l’appel de ma fille n’a pas eu de réponse ? Pourquoi on n’a pas répondu à son appel et pourquoi l’autopsie n’a pas été faite à temps ? Pourquoi on a laissé le corps de ma fille en putréfaction ?

Les parents de la jeune maman décédée continuent de chercher des réponses à ces questions. Car Naomi n’avait pas d’antécédents médicaux.

Bablyne Musenga, mère de la jeune fille, a fait comprendre que l’enregistrement de l’appel les foudroie et que la responsabilité de la mort de leur fille doit être décernée à un ensemble de personnes y compris le directeur de l’établissement. Elle a déploré le comportement des pompiers et du personnel du SAMU.

Mukole Musenga, Le père de Naomi a fait comprendre que leur plus grande préoccupation est que justice soit faite pour leur fille aimée de tous.Ils ont profité de l’occasion pour remercier la presse et les réseaux sociaux qui ont permis de mettre cette histoire sur la place publique.

Les deux frères de Naomi rencontrés par BFMTV ont quant à eux appelé à l’apaisement et ont affirmé ne pas en vouloir à l’opératrice. Ils ont fait comprendre que si c’était à refaire l’opératrice n’allait plus agir de la sorte.

Maître Mohamed Aachour, avocat de la famille avait affirmé qu’une plainte pour « non-assistance à personne en danger » et « mise en danger de la vie d’autrui » sera déposée « contre X et contre les hôpitaux universitaires de Strasbourg » .

Maître Olivier Grimaldi, avocat de l’opératrice qui avait reçu l’appel de Naomi a fait savoir à BFMTV que sa cliente pense changer de métier. Il a également affirmé que c’est sa nature.

 C’est une personne qui fait ce travail depuis 2009 à peu près, 2009-2010. C’est un agent confirmé, qui avait bien sûr fait une journée de 12 heures le 26… Quand vous la connaissez, c’est une dame qui parle comme ça, elle s’exprime comme ça.

Peut-être qu’elle exerce un métier qui est loin d’être pour elle. Ce qui remet en cause le processus d’adhésion à ces genres de fonctions.

Une marche blanche en hommage à Naomi, se tiendra le 16 mai 2018 à Strasbourg.

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook