MORT DE NAOMI : DÉBUT DE L’ENQUÊTE

Ces derniers jours, beaucoup d’articles ont circulé dans la presse internationale précisément au niveau de la presse française, suite à la circulation de l’enregistrement audio de l’appel téléphonique de Naomi Musenga quelques heures avant sa mort. Ces divers articles ont enflammé la toile.

Dans l’enregistrement audio, l’opératrice de SAMU se moque de Naomi Musenga et quand cette dernière signale qu’elle risque de mourir, l’opératrice de SAMU réplique avec un ton cruel que c’est sûr qu’elle va mourir un jour et ensuite lui ordonne d’appeler SOS SANTÉ avant de raccrocher. Naomi Musenga est morte quelques heures après à l’hôpital.

Suite à ces articles qui ont enflammé la toile, l’on apprend dans la matinée du mercredi, dans la presse française que le directeur de l’établissement a fait savoir que l’opératrice de SAMU qui a reçu l’appel de Naomi a été affectée de son ancien poste à un autre poste où elle n’aura plus à recevoir des appels. Une moquerie à l’endroit de tous ceux qui réclame justice pour la mort de Naomi Musenga et une insulte à la mémoire du disparu. Quelques heures après un article publié hier matin dans le parisien et ayant pour titre :  »Mort de Naomi : en entendant l’enquête, l’opératrice de SAMU n’exerce plus les mêmes fonctions » a été rebaptisé :  »Mort de Naomi Musenga : l’opératrice du Samu «suspendue», enquête préliminaire ouverte ». Aussi toutes les traces faisant état d’un changement de poste pour l’opératrice de SAMU ont été effacées de l’article.

Plus tard, ce fut le tour des syndicalistes de justifier à leur manière le comportement de l’opératrice. D’après la source syndicale, l’opératrice a pris conscience de la gravité de son acte qui selon les syndicats est du à un débordement d’appel au cour de la période. Pire, ils affirment également que l’opératrice en question est une expérimentée, mais pourtant les mêmes syndicats font comprendre que si l’opératrice a réagit ainsi, c’est dû au comportement des pompier qui ont transféré l’appel au SAMU.

Cette opératrice est-elle-réellement expérimentée ?

Ce comportement de l’opératrice expérimentée en question démontre combien de fois le racisme est intégré dans des secteurs insoupçonnés, des secteurs dont la priorité est de sauver des vies humaines.

Si les parents de Naomi n’avaient pas demandé à avoir l’enregistrement de l’appel téléphonique, on en saurait rien. Pourtant cet enregistrement existait même avant la mort de Naomi.

L’essentiel est que justice soit faite. Même si elle ne pourra jamais ramener Naomi à la vie, elle servira de leçons à tous ceux qui se donnent le plaisir de bafouer des vies humaines. Peut-être que si Naomi n’était pas africaine, l’opératrice serait déjà en garde à vue.

Le parquet de Strasbourg a finalement fait savoir qu’une enquête pour non-assistance à personne en péril a été ouverte.

les avocats de la famille ont fait savoir qu’une plainte pour « non-assistance à personne en danger » et « mise en danger
de la vie d’autrui » sera déposée « contre l’opératrice et contre les hôpitaux universitaires de Strasbourg.
Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook