MOONLIGHT: LE REMAKE «NOIR»DE FRIENDS BY JAY-Z

Tout le monde a une fois au moins dans sa vie, regardé la série culte « Friends ». Une bande d’amis, tous blancs, qui mènent une vie délurée et drôle à la fois. C’est cette série que le rappeur new-yorkais Shawn « Jay-Z » Carter a décidé de recréer dans son nouveau clip Moonligth, diffusé sur sa plateforme de streaming Tidal.

Issue du projet 4 :44, qui rencontre un franc succès, la vidéo met en scène des acteurs noirs. C’est donc une version personnalisée de la série culte des années 90, »Friends », que le rappeur propose dans son nouveau projet Moonlight.
Le projet 4 :44 est résolument taillé pour la cause nègre, militant. Jay-Z n’a pas caché son ambition de dénoncer le racisme anti-nègre et la condition des populations afro-américaines depuis l’époque des ségrégations raciales à nos jours. Après le clip hyper-travaillé de 4 :44, c’est au tour de Moonlight d’ajouter une couche de contestation et surtout de revendication, le tout en dénonçant les injustices faites aux « blacks » dans le monde du cinéma.
On peut voir dans cette vidéo, réalisée par Alan Yang, l’humoriste Ross Jerrod Carmicheal («The Carmicheal show ») jouer le rôle de Ross dans la série culte, Issa Rae (« Insecure ») interpréter Rachel, Lakeith Stanfield (« Atlanta ») interpréter le rôle de Chandler, Lil Rel Howery (« Get Out ») se glisser dans la peau de Joey, Tiffany Haddish (« Girls Trip ») être Phoebe et Tessa Thompson (« Westworld ») incarner Monica.

 

Le moins que l’on puisse dire, en regardant le générique posté par quelques internautes, c’est que le casting est plutôt réussi.

 

Dans une interview donnée à iHeartRadio, Jay-Z a expliqué que ce clip est « vraiment un commentaire sur la culture et où nous allons ». Dans ce nouveau clip, le rappeur fait notamment référence à la cérémonie des Oscars 2017 où le film « La La Land » avait été annoncé gagnant de l’Oscar du meilleur film pendant quelques secondes alors que le vrai gagnant était « Moonlight » de Barry Jenkins, un film qui retrace l’histoire d’un noir homosexuel.

On peut entendre Jay-Z dire dans le refrain : « On est coincé dans La La Land. Même quand on gagne, on perd. » Dans le reste du morceau, le new-yorkais fait un tour d’horizon entre le manque de diversité dans l’industrie musicale et cinématographique américaine, la problématique de l’appropriation culturelle ainsi qu’aux violences policières dont les noirs sont de plus en plus victimes aux USA.

Certains internautes qui ont notamment pu voir la vidéo sur Tidal, ont pu partager leurs ressentiments. Parmi certaines réactions on notera l’une d’entre elles sur Twitter qui dit « Voici pourquoi la vidéo « Moonlight » de Jay-Z est si importante » appuyé par une image illustrative qui dénonce que la série culte « Friends » ce serait en effet inspirée d’une autre série « black » Living Single.

 

Ce qui est sûr, nous ne sommes pas au bout de nos surprises. L’album de Jay-Z nous réserve encore de belles surprises. En attendant allez voir la vidéo, ça vaut le détour.

NegroNews avec Le Parisien

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Etudiant Journaliste, Blogueur, 25ans. Passionné de lecture et de sport (Football, Judo, Boxe). Gabonais, j'ai une Licence en Lettres Modernes Option Littérature, civilisation et culture française et francophone.

  • facebook
  • twitter
  • youtube
  • instagram

Suivez-nous sur Facebook