MODÈLE ÉCONOMIQUE AFRICAIN : QU’EN PENSE LA CHINE ?

En 1960, lorsque le vent des indépendances souffrait sur certains pays de africains, la Chine et plusieurs de ces pays étaient au même niveau sur le plan du développement. Aujourd’hui, près de six décennies après, ces pays africains n’ont toujours pas trouvé leur modèle économique contrairement à la Chine qui a su trouver un modèle économique adapté à ses réalités socio-culturelles. Aujourd’hui, près de six décennies après, ces pays africains n’ont toujours pas trouvé leur modèle économique contrairement à la Chine qui a su trouver un modèle économique adapté à ses réalités socio-culturelles. La Chine est également le premier exportateur mondial.
Le modèle économique de la Chine est perçu par certains pays africains comme le modèle idéal pour un développement durable. Par rapport à cela, l’ambassadeur chinois en Ethiopie, Tan Jian a exprimé sa pensée dimanche dernier :

La Chine est très confiante quant à son propre modèle de développement, mais nous n’essayons pas de le vendre à l’étranger… Cependant, si nos amis étrangers sont intéressés, nous sommes prêts à partager notre expérience.

Il continue en affirmant ceci :

nous espérons que chaque pays puisse trouver le chemin de développement qui convient à ses propres conditions… Les miracles économiques de la Chine ne sont pas réalisés en suivant simplement les conseils des autres.


Tan Jian a également fait comprendre que le modèle économique chinois doit être une source d’inspiration pour les pays africains et que son pays est prêt à accompagner les pays qui le désirent tout en émettant des précisions.

Nous n’essaierons pas d’être des enseignants, nous avons un dialogue égal dans lequel nous offrons nos points de vue à ceux qui sont intéressés.

A affirmé Tan Jian

En réalité, comme l’a indiqué le diplomate chinois, toute nation doit pouvoir définir son modèle économique en se basant sur ses réalités socio-culturelles. Mais en plus de se baser sur ces réalités socio-culturelles, elle doit évaluer ses potentialités et richesses naturelles pour mieux définir son modèle économique. Car la base de toute économie est la richesse naturelle du pays et sa population.

L’Afrique, doit avant tout compter sur ce qu’elle a sans quémander auprès des puissances étrangères. Cela passe par une réappropriation de ses ressources naturelles laissées aux multinationales qui se font des fortunes sur son dos. Il faudra également une bonne gouvernance et une lutte active contre la corruption.

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook